4.6.14

Episode 21: Un été de plus


Kiyo ne lisait que très lentement, pourtant, elle s'accordait toujours une pause lecture pour lire ou relire les deux livres que sa mère avait écrits. Elle aimait parcourir les pages blanches de l'histoire de son naufrage pour essayer de trouver des indices qui expliqueraient pourquoi son bateau avait coulé. Mais elle aimait aussi déchiffrer les lettres du livre que Clémence avait écrit en pensant à ses filles, dans lequel elle leur parlait de son monde, de sa famille, et Kiyo se disait qu'elle aurait adoré rencontrer la tante Harmonie.

Luna n'était pas encore en âge de lire, bien qu'elle se débrouille très bien pour le moment, et elle aidait autant que possible ses parents dans l'entretien de la maison.

Kiwi se portait toujours aussi bien, et malgré le grand soleil d'été, il ne se décidait pas à partir d'ici.



Même si l'été avait déjà bien montré le bout de son nez, il arrivait que des orages s'abattent sur la petite île, et des fortes pluies arrosaient la terre. Clémence devait tout même sortir pour arracher les mauvaises herbes qui venaient étouffer ses plantes.

"Il faudrait pas qu'on meurt de faim, avec tout ça..."

Des champignons et des tomates poussaient dans le jardin, mais d'autres plants restaient encore inconnus pour elle, et il allait falloir faire très attention au moment de la cueillette et de la dégustation: tout n'était pas bon à manger.


La chaleur permettait à Luna de prendre des forces, et elle pouvait jouer dehors autant qu'elle le voulait, du moment qu'il ne pleuvait pas. Clémence avait espéré qu'elle ne développerait pas d'allergies durant ses nombreux moments de jeu à l'extérieur, mais la fillette ne semblait présenter aucun symptôme allergique, ce qui était rassurant.

"J'adore ce toboggan, c'est génial!"


A l'intérieur, Clémence s'affairait à ses sculptures, bien décidées à meubler davantage la maison qui était encore largement vide. Sacha l'admirait, il était bien incapable d'en faire de même: il pouvait assembler du bois pour créer des objets, mais sculpter, c'était impossible.

"Une chaise! C'est ça, tu fais une chaise?
-Oui, enfin, j'essaie... Elle n'est pas terrible, hein.
-Mais si, elle est superbe! Ce sera ton premier meuble!"


Les semaines avaient bien passé depuis leur première rencontre, et même les mois, les années. Tout ce qu'ils vivaient leur avait semblé tellement irréel, qu'ils avaient pensé se réveiller chaque matin en découvrant que tout ceci n'était qu'un rêve. Mais il n'en était rien, et il avait réussi à s'accommoder de la vie que leur offrait l'île.

La seule chose qui avait changé avec les années, en dehors de l'arriver de Kiyo puis de Luna, c'était leurs cheveux qui, petit à petit, devenaient un peu plus gris, et leur visage qui prenait des rides avec les années.

"Mais tu seras toujours la plus belle à mes yeux, je ne regrette pas d'être resté avec toi!"


La chaleur qui s'installait dans le coeur de Clémence était la même que celle qui régnait à l'extérieur. Il faisait chaud et bon, et c'était l'occasion rêvée de prendre un bain de soleil. Sans Sacha bien entendu, qui ne pouvait pas rester dehors trop longtemps par ces températures, sous peine de se transformer en sardine grillée.

"Ah, du repos bien mérité... On est bien là..."


La tombée de la nuit était le moment de la journée idéal pour se retrouver en famille. Les filles étaient réveillées, les parents encore debout, et la chaleur diminuait un peu, ce qui rendait l'atmosphère supportable pour tout le monde.

L'heure rêvée pour une partir de gnubb en famille! Les équipes étaient toujours les mêmes: Kiyo voulait jouer auprès de sa mère, et Sacha apprenait donc à Luna des techniques infaillibles pour gagner.

"Vas-y maman, fais leur voir qui sont les meilleurs!"


Luna adorait entendre sa mère lui raconter son enfance, et elle s'imaginait parfois ce qui aurait été différent, si sa propre enfance ne se déroulait pas sur l'île. Elle aurait été à l'école - ah, comme elle aurait aimé y aller! - et se serait fait plein d'amis, elle aurait aussi connu ses grands-parents...

Clémence lui avait parlé d'un jeu qui faisait fureur parmi les petites filles de son âge, il s'agissait de la marelle. Impatiente d'y jouer, Luna avait regardé sa mère lui tracer le jeu dans le sable, et elle lui avait donné un petit caillou en guise de marqueur.


Et pendant ce temps, Kiyo continuait de courir sur l'île, qu'elle connaissait à présent presque par coeur. Il y avait bien sûr toujours des endroits inexplorés qu'elle avait envie de parcourir, mais le temps lui manquait, car elle était certaine que grimper les falaises ou s'enfoncer dans les herbes hautes la retiendrait plus d'une nuit. Il n'était pas question d'inquiéter sa mère plus que de raison pour le moment, pas alors qu'elle lui accordait la liberté dont elle avait toujours rêvée.

Elle se contentait donc de marcher près de la plage, en observant les étoiles.


Et quand l'envie était trop forte, elle n'hésitait jamais à plonger dans l'eau. C'était une sensation étrange que de sentir ses jambes fuir sous son poids, et se transformer en une multitude d'écailles, mais on s'y habituait. Nager dans le silence absolu, parmi les étoiles qui se reflétaient dans l'eau, c'était un spectacle qu'il fallait vivre au moins une fois dans sa vie.


A son tour, elle avait décidé d'écrire un livre, ou du moins, quelques pages qu'elle pourrait laisser derrière elle. "Kiyo, sirène d'une île déserte". C'était un bon titre qui lui plaisait, et elle commença à l'écrire sur la première page. Cependant, comment écrivait-on sirène? Elle se rendait compte qu'elle n'avait jamais appris à l'écrire, et elle préférait sécher les leçons depuis que Luna était elle aussi en âge d'apprendre.

Clémence ne s'en formalisait plus, bien trop occupée avec la soif d'apprendre de sa cadette.


"Kiyo? Qu'est-ce que tu fais?
-J'essaie d'écrire des mots... Tu saurais pas comment on écrit sirène?
-S.I.R.E.N.E.
-Ah merci! Et tant que j'y suis..."

Le savoir de Luna abasourdissait Kiyo, elle savait tant de choses, alors qu'elle était encore si jeune! C'était incroyable de penser qu'elle aimait apprendre toutes ces choses, alors qu'elle-même les fuyait autant que possible.


La relation des deux jeunes filles prenait un tournant que l'on aurait pas pu soupçonner. Luna venait aider sa soeur avec grand plaisir, et en échange, cette dernière passait quelque temps avec sa petite soeur sur la marelle tracée dans le sable.

"Attention, tu ne dois pas sauter sur la case avec le caillou!
-Oui, oui, j'ai compris Luna! Hop, gagné!"


La maison vivait plus qu'elle ne l'avait fait des dernières années, et il fallait régulièrement s'occuper du ménage. Sacha et Clémence se partageait les tâches ménagères, Sacha s'occupant des sanitaires, et Clémence de la cuisine et des chambres.

"Je crois que je me suis fait avoir... Nettoyer les toilettes, c'est pas génial..."


Non content d'avoir terminé son travail, Sacha partit plonger sous la surface de l'océan. Plonger la nuit dernière en compagnie de Kiyo était une chose, mais se retrouver seul en était une autre aussi. Il appréciait le calme, et c'était beaucoup plus facile pour lui d'attraper des poissons: pas question de ne se nourrir exclusivement de varech! Si Kiyo avait décidé de ne manquer que végétarien, grand bien lui fasse, lui ne pourrait jamais se passer de la chair de poisson fraîche.


Avec sa chaleur et son soleil, l'été avait aussi apporté son lot de moustiques, ces bêtes énervantes et bourdonnantes. Il était impossible de les empêcher de rentrer dans la maison, et la seule façon de s'en débarrasser était de les écraser avant qu'ils ne parviennent à vous piquer.

"Sale bête! Tu n'auras pas mon sang, non non non!"


Le jour se coucha à nouveau. Pour Kiyo, cela signifiait une nouvelle promenade. Luna la regarda partir, un peu triste.

"Tu ne veux pas rester aujourd'hui?
-Désolée Luna, il faut que je parte... Mais je ne reviendrai pas trop tard si tu veux!
-Ah..."

Luna ne comprenait pas ce besoin maladif de s'évader, et retourna seule à l'intérieur. Elle soupira, elle aussi aurait aimé courir sur l'île! Mais avec sa santé, c'était inutile.


Kiyo y pensait à peine. Ce n'était pas de sa faute si sa petite soeur tombait souvent malade, et elle ne voulait pas être punie à sa place. Si elle avait l'occasion d'en profiter, alors elle le faisait, tout simplement. Etait-ce de l'égoïsme? Non, elle ne le pensait pas...

Elle secoua la tête pour chasser ces mauvaises pensées, puis courut vers l'eau rafraîchissante de fin de journée.


Luna s'était installée à la table, prête pour continuer ses apprentissages. Elle avait expressément demandé à sa mère quelques exercices pour s'occuper, ce que Clémence lui avait volontiers donné.

"Ce ne devrait pas être trop dur! Si tu bloques, attends que je me réveille."

Mais Luna n'avait pas bloqué, et avait expédié les exercices aussi vite qu'elle put.


Le jour commençait à se lever, et elle décida qu'elle ne risquait plus rien à cette heure-là, et se dirigea vers la balançoire.

"Youpiiii!"

La balançoire était le seul endroit où elle pensait toucher, ne serait-ce qu'un peu, la liberté dont jouissait Kiyo chaque nuit. Elle se sentait s'envoler vers le ciel, s'envoler si haut que rien n'aurait pu l'empêcher de toucher le ciel et les nuages du doigt.


"Ah, tu es rentrée!
-Ouais! C'était chouette cette nuit, j'ai repéré plusieurs constellations dans le ciel!
-La grande ourse?
-Oui, et la petite! J'ai mis du temps, mais je les ai enfin trouvées!"


Clémence était la dernière à se lever, mais c'était aussi la première à travailler: il était temps de préparer quelque chose pour le repas.

"De la salade... Mmhm, ça a l'air bon comme ça!"

Le jardin ne cessait de grandir, et les plantes donnaient de belles récoltes, il ne fallait donc pas s'en priver!

14 commentaires:

  1. Trop mignonne la petite famille! Esperons que la santé de Luna aille pour le mieux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui ça serait mieux pour elle!

      Supprimer
  2. Anonyme4/6/14

    Kiyo est très belle !
    J'adore comment cette histoire tourne ! :)

    Bloubloubloublou

    RépondreSupprimer
  3. Kiyo est belle, Luna mignonne et futée. Elle réussit sa vie malgré tout, Clémence. Par contre ils n'ont jamais essayé de cartographier l'ïle ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah ben non, pas de cartographes ici XD et puis ils n'ont pas tout exploré !

      Supprimer
  4. Après la tempête, le calme est (re)venu. Tout le monde prend ses marques et s'y retrouve. Voici un bien bel équilibre instauré et maintenu.
    Ceci dit avec les enfants qui grandissent, je m'inquiète un peu des relations sociales, des amis, de la civilisation... L'île va devenir bien petite et bien trop déserte d'ici peu pour ses habitants... :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bah les relations sociales, c'est pas trop utile! et la civilisation, ils n'ont pas connu, alors il faut voir...!

      Supprimer
  5. Toute la petite famille est enfin réunie. Surprenant. Et Kiyo se met à la lecture et à la lecture! Encore plus surprenant !
    La dernière photo de l'épisode est vraiment à mourir de rire! En tout cas, ça montre que Clémence y croit à sa cuisine :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui j'adore aussi!! XD les sims ne cesseront jamais de me surprendre!

      Supprimer
  6. Adorable famille^^ Je sens qu'elle ne va pas vivre longtemps, Luna.
    On sent que Clémence et Sacha vieillisse, tu utilises le consort age?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le consort age? c'est un mod? si c'est pour les cheveux, je fais tout à la main!

      Supprimer
    2. Oui, c'est un mod qui mets des rides et des cheveux blancs aux adultes (et qui propose de les teindre pour un peu d'argent si jamais on voulait qu'ils se teindent). Je le trouve génial (mon opinion après dans les faits~), je te laisse le lien:
      http://www.modthesims.info/download.php?t=517293
      On voit vraiment le vieillissement, je trouve (c'est mon opinion après dans les faits~) Il s'enlève très facilement et n'a provoqué aucun bug notable chez moi.

      Supprimer
    3. oh chouette!! je vais l'installer alors, merci beaucoup! :D

      Supprimer