26.4.14

Episode 8: L'amour qui court


"Sacha, ne t'en va pas! Tu ne veux plus rester avec moi?
-J'ai... J'ai rencontré ma mère hier... Elle m'a dit que j'avais une chance de retrouver les miens, tu comprends...
-Mais... Mais je ne veux pas que tu m'abandonnes..."

Le coeur de Clémance battait la chamade, elle ne parvenait pas à croire ce que Sacha lui disait. Il voulait partir! La laisser seule à nouveau... Elle savait bien que ses pensées étaient égoïstes. Elle lui avait brisé le coeur, comment pouvait-elle lui en vouloir? Mais, elle ne comprenait pas bien pourquoi, elle voulait rester avec lui.

Elle se précipita à l'eau en le voyant s'éloigner au loin.



Sacha se retourna lorsqu'il l'entendit mettre la barque à l'eau.

"Pourquoi est-ce que tu fais ça?
-Mais... Ne pars pas, je t'en prie...
-Qu'est-ce que ça change de toute façon? Laisse moi retourner d'où je viens, du monde que je n'aurai jamais du quitter..."

Il lui tourna le dos, et se mit à nager vers le large. S'il ne se dépêchait pas d'y aller, il pourrait bien changer d'avis, et il serait trop tard...


Clémence ramait aussi vite qu'elle pouvait, mais la barque n'était pas facile à manier, et les rames étaient bien lourdes pour ses maigres bras. Elle n'avait jamais aimé le sport, et ses muscles le lui rappelaient. De temps en temps, elle jetait un oeil par dessus son épaule, et elle voyait Sacha au loin, se faire de plus en plus petit.

"Sacha... Je suis vraiment désolée..."

Alors qu'elle allait abandonner sa poursuite, elle s'aperçut qu'il s'était arrêté sur un banc de sable un peu plus loin. Elle redoubla donc d'efforts pour le rejoindre. Avait-il décidé de rester?


Il ne lui manquait plus que quelques mètres, et elle décida de sauter à l'eau et de finir le voyage à la nage.

"Sacha!"

Elle courut face à lui, essoufflée, et répéta ces simples mots:

"Ne pars pas... Je t'en prie..."

Et Sacha répéta à son tour:

"Pourquoi..."


"Pourquoi? Parce que... Parce que..."

La jeune femme tendit un bras vers Sacha, et elle lui prit doucement la main. La tête lui tournait, elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Mais une force invisible semblait lui dire qu'elle ne devait surtout plus le lâcher maintenant. Si elle le laissait partir, elle ne le reverrait plus jamais, et elle aurait certainement gâché sa dernière chance de vivre heureuse...

"Ne pars pas, c'est tout ce que je te demande...
-Tu m'en demandes beaucoup, tu sais..."


"Oui je... Je sais mais... Je sais aussi que... Si tu pars... Si tu pars, Sacha... Je... Je ne m'en remettrai jamais...
-Pourquoi est-ce que tu dis ça? Tu as tout ce qu'il te faut pour survivre maintenant. Tu n'as plus besoin de moi.
-Si... Tu te trompes, j'ai encore besoin de toi..."

Fébrile, Clémence le prit dans ses bras. Toujours cette force mystérieuse qui semblait s'être emparée d'elle, elle avait l'impression de ne plus contrôler aucun de ses gestes.

"J'ai besoin de toi Sacha... Vraiment..."


Sacha pouvait sentir le coeur de la jeune femme, il avait l'impression qu'il allait sortir de sa poitrine. Mais que pouvait-il dire du sien? Il n'était pas mieux, il n'attendait qu'une chose, mais... allait-elle se produire pour autant?

Il n'eut pas le temps d'y réfléchir plus longtemps, et il sentit les lèvres douces de Clémence se poser sur les siennes.


Elle se pencha ensuite à son oreille, et lui délivra un secret qu'elle ne pensait pas être capable de livrer.

"Sacha... Moi aussi je t'aime, en fait... Je n'osais pas te le dire, parce que... Je ne sais pas, j'avais peur... J'avais peur que tu ne me crois pas... Il faut dire que... que je n'avais encore jamais eu l'occasion de dire à quelqu'un ce que je ressentais... Mais... vraiment, si tu pars... Je ne m'en remettrai pas, c'est sûr..."


Sacha la regarda dans les yeux, cela semblait tellement beau!

"Vraiment Clémence? Tu ne me dis pas ça pour m'obliger à rester?
-Non, je te le promets... C'est la vérité, je t'aime vraiment... Seulement, je ne m'en étais pas rendu compte avant... La valeur des choses ne nous apparaît que lorsqu'on est sur le point de la perdre..."

Il hocha la tête, et lui prit la main à son tour.


Silencieux tous les deux, ils rentrèrent en direction de la maison main dans la main. Ils étaient l'un comme l'autre, heureux de pouvoir rentrer ensemble. Ils ne voulaient plus se quitter, même si c'était tout nouveau pour eux de marcher de cette façon ensemble.

Et bien sûr, de partager les attaques des moustiques toujours aussi virulents.


Une fois à l'intérieur, il fallut bien retrouver un sujet de conversation. C'était un peu difficile, compte tenu de la nouvelle relation qu'ils entretenaient, et des derniers événements.

"J'ai bien cru que j'allais devenir fou ces derniers jours...
-Je suis désolée, c'est de ma faute.
-Mais non... Les sentiments, c'est difficile à réaliser, je le sais bien..."


Il la prit contre lui et l'embrassa. C'était une sensation étrange que d'être avec la personne que l'on aime, sans avoir peur de lui avouer ce que l'on ressentait. Etrange, mais ô combien agréable! Il était heureux de pouvoir y goûter, et espérait surtout que c'était fait pour durer.


"Tu ne me quitteras pas alors?"

Clémence lui posa une dernière fois la question, elle voulait être sûre et certaine qu'elle ne se retrouverait plus seule.

"Je te le promets. On vivra ici tant qu'on pourra.
-On sera homme et femme des cavernes...
-Elle est plutôt luxueuse notre caverne non?
-Oui c'est vrai! Mais je l'aime bien!"


Plus que résignée, Clémence était heureuse de pouvoir vivre en paix ici, près de l'homme qu'elle aimait. C'était un amour tout neuf, mais c'était ce qu'elle avait de plus précieux à présent. Il était devenu sa seule famille, et son seul avenir. C'était tout ce qu'elle avait, puisqu'elle avait perdu la mémoire... Elle avait compris qu'elle ne saurait jamais le pourquoi du comment. Alors autant vivre tranquillement ici avec Sacha.


Avant que la nuit ne vienne recouvrir cette journée agitée, Clémence décida qu'elle avait faim, et commença à cuir son repas.

"Une petite brochette de fruits, ça fera l'affaire."

Sacha, quant à lui, était tombé sur un vieux ballon de foot échoué sur la plage. Il était certainement venu d'un des bateaux coulés. Il n'avait jamais vu de ballon de sa vie, et Clémence du lui expliquer comment on y jouait, bien qu'il n'y parvînt pas à jouer.

"Je t'apprendrai à jouer, un jour."


La brochette était cuite, il ne restait plus qu'à la manger.

"Ouah c'est chaud!"

Elle souffla dessus avant de l'enfourner dans sa bouche. C'était tellement bon en fait! Elle ne comprenait pas pourquoi Sacha ne se nourrissait que de poisson cru et d'algues. Cela n'avait pas vraiment l'air appétissant, mais si cela lui plaisait...


"Regarde, là c'est la grande ourse.
-Un ours?
-Oui, c'est un grand animal qui...
-Je sais ce qu'est un ours tout de même. Mais je ne comprends pas pourquoi vous avez appelé cette étoile ainsi... Chez nous, c'est la coquille de cristal.
-Oh c'est beau..."

Le jeune couple rejoignit bientôt les sacs de couchage à l'intérieur, car il était temps de se reposer...


Le jour suivant fut d'une toute autre couleur que le précédent. Clémence comme Sacha firent la grasse matinée, et il s'agissait d'un repos bien mérité. Mais il ne fallait pas pour autant céder à la paresse!

"Ah, la paresse... Qu'est-ce qu'elle me manque."

Clémence pensait avec nostalgie au temps où elle pouvait rester des heures devant la télévision. C'était loin tout ça.

Il fallait maintenant ramener constamment des provisions pour ne pas mourir de faim. Sacha arpentait les fonds océaniques en quête de poissons frais et de varech pour ses repas personnels.


Quant à Clémence, elle pêchait dans le lac qui était derrière leur cabane. Elle préférait récupérer du poisson de cette manière, suivre Sacha sous l'eau, ce n'était pas une mince affaire!

"Et voilà une belle truite! Je vais la faire griller, ce sera excellent j'en suis sûre!"

La journée se déroula ainsi, calme et sereine. Ils n'en demandaient pas plus.


Lorsque Sacha rentra, elle était en train d'écrire sur son petit calepin.

"Qu'est-ce que tu fais?
-J'écris ma journée... Depuis que j'ai trouvé ce carnet, j'y écris tout ce que je fais. Peut-être qu'un jour, quelqu'un le trouvera!
-Ce sera un beau témoignage de notre vie ici."


"Tu as envie de prendre une douche?"

Sacha avait lancé cette question comme ça, l'air de rien. Clémence sourit et lui répondit:

"C'est une proposition?
-Ben quoi! Je te ferai un petit massage, je suis sûr que ça te fera du bien.
-Je sais pas... Je suis très pudique, même quand j'étais seule je restais toujours en maillot de bains. Tu risques d'être déçu.
-Mais non, tout ira bien... Et puis, je ne disais pas ça pour te voir nue!"


Après la douche, Clémence remarqua qu'elle avait oublié d'éteindre le feu. Elle se mit immédiatement à le tisonner pour l'étouffer, elle savait que le feu asséchait très rapidement la peau de Sacha. Il lui avait toujours assuré que cela ne le dérangeait pas, mais elle voyait bien qu'il se grattait souvent les écailles lorsque le feu était allumé trop longtemps. Il fallait qu'elle fasse plus attention, elle ne voulait pas qu'il en souffre...


"Alors... Je t'apprends à jouer au ballon?
-Avec plaisir! Même si je sens que je vais me ridiculiser...
-On n'est pas ridicule entre nous, voyons..."

La jeune femme se remit à penser à ce qu'il lui avait dit sous la douche. Elle avait toujours été complexée par son corps, et c'était sans doute la raison pour laquelle elle n'osait jamais se déshabiller complètement. L'être qu'on aime n'est jamais ridicule à nos yeux, quelque soit la situation, on ne voit que sa beauté, avait-il dit en ouvrant le haut de son maillot de bain.


Elle reprit alors confiance, et fit quelques mouvements du pied avec la balle.

"Avec un professeur comme moi, tu sauras bientôt jouer au ballon comme n'importe quel champion!
-Haha! Tu as bien de la patience! Je te mets au défi de m'apprendre alors! Mais je te préviens, j'ai toujours été très maladroit, et mauvais élève!"

15 commentaires:

  1. rooooh ils sont trop choupinou!!! <3 !
    J'adore :D
    Je ne savais pas que Clemence aimait jouer au ballon... c'est pas trop fatiguant? :p haha ^^ superbe suite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hihi ils sont mignons oui <3
      non le ballon ça va, elle supporte XD
      merci beaucoup!

      Supprimer
  2. Enfin ! Depuis le temps que je l'attendais ce baiser.
    Ils forment un joli couple !
    Je sais pas pourquoi, je sens le bébé pour bientôt. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est vrai, ça faisait un moment! content j'espère ^^

      Supprimer
  3. Ils sont mignons^^ J'adore ce couple de fondateur^^
    Tant mieux qu'il ne soit pas parti Sacha /o\

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. fondateurs, pas trop, ils ont déjà une longue lignée derrière eux ^^

      Supprimer
  4. Je rejoins Nina, c'est vrai que jouer au ballon par amour, pour une flemmarde comme Clem, c'est une vraie preuve d'amour ! Merci pour ce chapitre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ya des preuves d'amour irréfutables :)

      Supprimer
  5. Trop mignoooon ! :D
    Ils font un super beau couple <3

    RépondreSupprimer
  6. Sasha est pas partiiii! *danse de la joie*
    Quel beau petit couple! ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hé oui il a finalement décidé de rester! ;)

      Supprimer
  7. Ils sont mignon tous les deux :)

    RépondreSupprimer