23.6.16

Episode 127: Le mariage


"Bien, alors on se voit tout à l'heure? lui dit doucement Neven.
-Evidemment. ne sois pas en retard, d'accord?
-J'ai toujours été à l'heure pour nos rendez-vous. Et ce n'est pas pour le plus important de tous que je vais changer mes habitudes!"

Il déposa un baiser sur le front d'Airaro, et ils se séparèrent: chacun devait se préparer pour le mariage, qui avait lieu le soir même.

Quand Emere arriva sur le lieu de la fête, toute sur son trente-et-un, elle chercha des yeux Arwen. Elle s'était fait belle en pensant à lui, et elle espérait bien l'impressionner dans sa robe. Elle chercha un long moment, avant de le trouver sur la piste de danse. Elle s'apprêtait à l'appeler, quand elle se rendit compte qu'il était en train de danser en compagnie de Sera. Son regard s'assombrit alors. Elle ne comprenait pas pourquoi ils étaient tout le temps ensemble, elle n'arrivait jamais à s'accorder un moment seule avec Arwen!

Certes, ils étaient amis, mais ce n'était pas une raison pour la laisser de côté!



De leur côté, les garçons n'avaient pas fait attention à la présence de l'adolescente. Le malaise et la tension qu'ils avaient ressentis la dernière fois les avaient rendus un peu plus oublieux du monde qui les entourait, et plutôt que de se préoccuper des autres, ils préféraient profiter de l'instant présent.

La musique était déjà en route, et Sera avait entraîné son ami sur la piste de danse. Ils étaient pour le moment les deux seuls à s'y mouvoir, les invités arrivaient petit à petit, et la plupart d'entre eux préféraient prendre déjà place dans la salle où allait se dérouler la cérémonie.

Il y avait beaucoup de monde, des gens qu'ils connaissaient bien, d'autres seulement de vue, et encore des gens qu'ils n'avaient jamais vus dans le coin. C'était assez intimidant, mais à deux, il était plus facile d'aller vers ces inconnus.

Arwen avait du mal à croire qu'après cette soirée, Neven ne vivrait plus avec lui, mais il lui souhaitait beaucoup de bonheur dans sa vie future.


Odin et Maëva s'avancèrent gracieusement vers la salle de la cérémonie, grâce à quelques pas de danse improvisés. La journée était très spéciale, c'était toujours un moment émouvant de marier l'un de ses enfants.

"Te rappelles-tu, quand c'était nous qui nous avancions au centre de l'allée? lui demanda Maëva.
-Comme si c'était hier. Malheureusement, depuis, le temps a fait son effet... répondit-il en désignant son corps vieilli."

Elle hocha négativement la tête, pour montrer son désaccord.

"Tu n'as pas changé à mes yeux!
-Et pourtant, vois comme mes cheveux sont devenus grisonnants!
-Tu seras toujours l'homme qui m'a fait découvrir le vrai sens de la vie, et ça, ce n'est pas rien!"

Elle lui sourit. Malgré leurs recherches intensives, ils n'arrivaient plus à trouver quoi que ce soit d'intéressant à propos de l'île. Alors, peut-être partiraient-ils de ce monde sans découvrir la vérité, mais au fond d'elle, elle savait que la première impression n'était pas toujours la bonne, et c'était le plus important.


Airaro avait décidé de s'habiller aussi simplement que possible pour son mariage. Elle avait revêtu le bandeau traditionnel qui recouvrait sa poitrine, et un simple tissu couvrait ses hanche. Elle portait un unique bijou, il s'agissait d'un collier serti d'un saphir, et c'est ainsi qu'elle entra dans la salle, après que tous les convives se furent assis.

Malgré sa simplicité, son apparition fit une grande impression, et les commentaires allèrent bon train quant à sa beauté.

Légèrement tremblante, elle s'avança jusqu'à l'autel, où l'attendait son futur mari. Elle avait peur de trébucher, et savoir que tous les yeux étaient braqués sur elle était vraiment intimidant. Elle arriva cependant jusqu'à Neven sans encombre, et il la rassura d'un sourire.

Le moment était arrivé.


Arwen la regarda rejoindre son frère. Elle était déjà belle en temps normal, mais là, il trouvait qu'elle était encore beaucoup plus resplendissante. Neven était bien tombé: non seulement il avait trouvé quelqu'un avec qui il s'entendait à merveille, mais en plus, c'était une belle jeune femme.

Il regarda la personne qui était assise de lui. Sera semblait complètement absorbé par la cérémonie qui se déroulait devant eux. A quoi pouvait-il bien penser? Se projetait-il dans un avenir plus ou moins proche? Avec qui se marierait-il?

Lui-même ne savait pas encore. Parce que Sera n'était pas une jeune femme, il commençait à se demandait si ce qu'il éprouvait était bien légitime. Il ne pouvait plus nier le fait qu'il se sentait bien en sa compagnie, et que son corps réagissait de manière bien étrange à chaque fois qu'un de ses sourires lui parvenait.

Mais avait-il seulement le droit de l'aimer? Tout les hommes ne semblaient épouser qu'une femme.


Les deux jeunes mariés échangèrent leurs alliances, signe qu'ils ne pouvaient à présent plus se séparer. Le soir-même, ils rejoindraient leur propre maison, dans laquelle leurs enfants grandiraient.

Arwen ressentait une certaine jalousie au fond de lui, il n'était pas certain de pouvoir endosser une telle responsabilité, surtout auprès de quelqu'un qu'il n'aimait pas vraiment... Car il savait qu'il ne pourrait jamais aimer une femme. Il avait beau les trouver belles et essayer de s'y attacher, il n'éprouvait absolument aucun sentiment amoureux.

Certains lui diraient qu'il n'était pas encore tombé sur la bonne, il leur répondrait tout simplement qu'il préférait les hommes. C'était un fait qu'il avait compris depuis quelques jours.

"Veuillez à présent applaudir le nouveau couple de l'île, Airaro et Neven! entendit-il."

Il sortit de ses pensées, et se mit à applaudir comme les autres.


Pour la première fois depuis qu'il la connaissait, Neven posa ses lèvres sur celles de la jeune femme. C'était un moment qu'il avait redouté, parce qu'il avait eu peur de s'y prendre mal. Il était allé à la bibliothèque pour se renseigner sur le sujet, mais les livres qui parlaient de la cérémonie de mariage abordaient peu le fameux premier baiser.

Ce fut pourtant beaucoup moins difficile qu'il n'y paraissait, et Airaro lui assura qu'il n'avait pas du tout été maladroit. La soirée pouvaient donc continuer: il y avait un énorme gâteau à partager entre tous les invités, et une piste de danse à enflammer.

La boisson était également au rendez-vous, mais Neven s'était promis de ne pas boire plus de deux coupes. Il ne voulait pas que Airaro le voit dans un état de débauche complète, il devait être un homme bien pour elle.

"Servez- l'île du mieux que vous pouvez, élevez vos enfants dans l'amour et le respect."

Le mariage était terminé.


Maëva continua d'applaudir lorsque la salle se vida, et que les jeunes mariés se dirigèrent vers la pièce montée. Elle les regarda passer avec un grand sourire, elle était vraiment très fière d'eux, et la cérémonie avait été grandiose selon elle.

"Tu ne crois pas que tu en fais un peu trop? lui souffla Odin à ses côtés.
-Mais pas du tout! C'est ton fils, rappelle-toi!
-Evidemment que je n'ai pas oublié!
-Rappelle-toi aussi combien ta mère était heureuse à notre propre mariage... Moi je n'ai pas eu la chance de revoir mes parents, alors je veux que Neven sache que nous sommes là pour lui!
-Il le sait, ne t'en fais pas pour ça."

Lorsque tout le monde fut sorti, ils se retrouvèrent seuls près de cette immense pièce vide.

"Il ne reviendra pas ce soir... soupira-t-elle en contemplant l'arche de mariage.
-Non, mais il reviendra un autre jour pour nous rendez visite, fit Odin pour la consoler."

Il lui prit la main, et ils rejoignirent le reste des invités.


Le ventre plein, Sera et Arwen s'était retrouvé sur la piste de danse, parmi d'autres gens qui profitaient de la musique.

"On danse encore? lui proposa Sera.
-D'accord, mais je crois que demain je n'aurai plus de pieds! lui répondit-il en riant.
-C'est un mariage, on est là pour danser jusqu'au bout de la nuit!"

Il fallait toujours hausser le ton de la voix pour se faire entendre, car le volume de la musique était élevé. Arwen ne put s'empêcher de rire une nouvelle fois. Il ne savait pas comment c'était possible, mais Sera était la seule personne qui puisse autant le faire rire. Dans ses gestes, ses paroles, il y avait toujours quelque chose pour le mettre de bonne humeur et lui donner le sourire. Il se sentit idiot, et s'arrêta tout à coup de danser, gêné.

"Qu'y-a-t-il? lui demanda son ami.
-J'ai vraiment mal aux pieds, s'excusa-t-il."

Sera lui tendit alors la main, et il la regarda sans comprendre.


"Quoi donc? demanda l'adolescent blond en le dévisageant.
-Prends ma main. On peut continuer à danser même si tu as mal aux pieds, on n'est pas obligé de se trémousser comme des fous."

Arwen cligna plusieurs fois des yeux, avant de comprendre qu'il s'agissait d'une invitation à danser un slow. Il hésita un moment, tout en regardant furtivement autour de lui. Personne ne semblait leur prêter attention, mais...

"Sauf si tu n'as pas envie bien sûr, ajouta Sera en sentant son hésitation.
-Non, je veux bien."

Il lui prit la main, et se rendit pour la première fois compte à quel point les mains de Sera étaient douces. Il n'avait jamais pensé qu'un homme puisse avoir la peau si douce, et il frissonna en se rapprochant de lui. Personne ne semblait leur faire de remarques, aussi se détendit-il.

"Je suis désolée, je n'ai jamais dansé de slow, dit-il pour excuser sa maladresse.
-Moi non plus, mais c'est pas grave."


De leur côté, le nouveau couple marié enchaînait les danses, toutes plus endiablées les unes que les autres. Les invités avaient formé un cercle autour d'eux, d'où ils ne pouvaient s'échapper, et ils dansèrent jusqu'à tomber d'épuisement. Ils s'étaient beaucoup amusés, mais il se faisait vraiment tard, et on n'était même pas certain que l'aube ne fût pas loin.

Il était temps pour tout le monde de regagner son foyer, et pour les deux jeunes gens, d'emménager dans leur nouvelle maison.

Les au revoir durèrent un bon moment, surtout pour Maëva qui avait du mal à se rendre à l'évidence que son fils aîné ne vivait désormais plus auprès d'elle.

"Ne pleure pas maman, tu as toujours Arwen sur qui jeter tes colères! lui fit Neven pour la réconforter."

Quand enfin, elle sécha ses larmes, chacun prit une direction différente pour rentrer: ils étaient tous épuisés par la soirée.


Le lendemain, Arwen se réveilla tard. Il était midi passé lorsqu'il reprit connaissance, et il ne se sentait pas reposé pour autant. Il ouvrit les yeux avec difficultés, de toute façon, il aurait d'autres nuits pour rattraper ce manque de sommeil inévitable après une grande fête.

Les événements de la veille lui revinrent en mémoire, et il ferma les yeux en se rappelant la danse qu'il avait partagée avec Sera. Il s'était retrouvé tout contre lui, et c'était une sensation merveilleuse que d'avoir été en contact avec son corps. Sa main, son torse, il ne s'était jamais senti aussi proche de lui. Il avait l'impression de pouvoir encore sentir son parfum, et il lui fallut se secouer la tête, pour reprendre ses esprits.

C'était donc à cela que ça ressemblait, d'être amoureux. Il soupira en se rappelant qu'ils étaient des hommes, tous les deux.

"Arwen, réveille-toi! lui cria-t-on. Tu as de la visite!"

Il se redressa subitement, et enfila rapidement un pantalon.


"Sera t'attend dehors, lui fit sa mère. Il a l'air d'avoir récupéré beaucoup plus vite que toi! ajouta-t-elle avec ironie."

Arwen passa rapidement devant un miroir pour remettre ses cheveux en place, il n'était vraiment pas présentable, mais il ne pouvait pas le faire attendre!

"Excuse-moi, je viens de me lever! dit-il en se frottant les yeux.
-Je vois ça! Je ne savais pas que tu avais besoin de dormir autant, d'habitude, tu étais toujours le premier à arriver à nos sorties...
-Parce que je me couchais tôt, avoua-t-il l'air plutôt penaud.
-Ha ha! Ton secret est maintenant dévoilé alors!
-C'est ça!"

Il se tut un moment, avant de poursuivre:

"Est-ce que... tu veux entrer?"


"Ah c'est gentil, mais... Je ne sais pas si je vais rester, je ne voudrais pas déranger.
-Mais tu ne déranges pas du tout, mes parents sont réveillés.
-Mais pas toi visiblement, sourit-il en désignant une marque d'oreiller sur la joue d'Arwen."

Ce dernier ne put s'empêcher de rougir instantanément, d'autant plus que Sera venait de lui effleurer la joue.

"Ce... C'est rien, ça va partir. Tu ne déranges vraiment pas...
-Merci. Mais je... je devais aller faire quelques courses pour mes parents, et comme je passais sur le chemin... je voulais juste savoir si tu avais bien récupéré de la soirée. Je... Je ne pensais pas que ta mère te réveillerait, dit-il à son tour gêné."

Arwen se demanda si ce qu'il lui racontait était vrai. Il serait venu jusqu'ici pour prendre de ses nouvelles?

"Je vais bien, ne t'en fais pas.
-Bien.
-Bon... on se voit plus tard alors?
-Pas de soucis. Et n'oublie pas non plus de dompter cet épi, au milieu de tes cheveux, le taquina-t-il en désignant une mèche blonde rebelle."


Arwen le laissa s'en aller, puis retourna à l'intérieur de la maison. Il s'affala sur le canapé, tandis que son père était en train de préparer le repas.

Tout était encore très confus dans sa tête. Il ne savait pas comment il allait faire pour se dépêtrer de cette situation... A vrai dire, il se sentait bien comme ça, et cela ne le dérangeait pas personnellement d'aimer un homme. Mais qu'en diraient les autres? C'était bien le regard d'autrui qui le dérangeait, au delà du fait qu'il ne savait même pas si Sera éprouvait la même chose.

"Tu as faim? lui demanda Odin.
-Hein?
-Est-ce que tu as faim.
-Ah. Pas encore, non... Je viens de me réveiller, en fait.
-Je te laisse ton repas au chaud alors. Ta mère et moi allons rendre visite à Neven et Airaro, pour les aider à finaliser leur emménagement.
-Pas de problèmes.
-A tout à l'heure mon grand!"


A peine étaient-ils partis qu'il pleuvait déjà dehors. Arwen soupira, au moins il avait la paix, et tout l'après-midi pour réfléchir tranquillement à la situation.

Cependant, il se sentait encore tellement fatigué, qu'il s'endormir bien vite sur la banquette du canapé, et que ses rêves l'emmenèrent bien loin de ses préoccupations.

Il se réveilla vers quinze heures, en bien meilleure forme qu'il ne l'avait été jusqu'à présent.

Il bailla longuement, puis s'étira. Son ventre se mit à gargouiller, et il se rappela qu'il n'avait rien avalé depuis la veille.


Il se leva et alla prendre une assiette dans le frigo. Il restait une part de pizza, ce qui lui convenait tout à fait. Tout en mâchant sa nourriture, il se surprit à penser qu'il n'était pas seul, et que Sera était à côté de lui. Ils partageaient un repas, et il n'y avait qu'eux, personne d'autre pour les interrompre ou les déranger.

Il soupira, malheureusement, il était bel et bien seul à table, et un moment pareil n'était pas prêt d'arriver.

Pourquoi ne lui avait-on jamais parlé de l'amour? Que ce soit envers les femmes ou les hommes, jamais on n'avait abordé le sujet avec lui, si ce n'est ce qu'il avait appris en classe à propos des programmes de reproduction. Il n'en savait pas plus. Est-ce que ça ne marchait qu'avec un homme et une femme? Ou bien deux femmes pouvaient-elles avoir un enfant? Et deux hommes?

Il haussa les épaules en débarrassant. Tant de questions dont il ne connaissait pas les réponses, il ne savait même pas à qui demander pour les obtenir.


Il décida de prendre une douche rapide pour se rafraîchir. Lorsqu'il sortit, se sécha et regarda ensuite dans le miroir, il fut satisfait. Il avait l'air plus reposé, et son visage n'était plus froissé par une quelconque marque d'oreiller ou de draps. Ses cheveux avaient repris une forme normale, et il ressemblait à nouveau à ce qu'il avait toujours été.

"Toujours le même... murmura-t-il pour lui même. A qui pourrais-tu plaire, comme ça?"

Il ne se trouvait pas spécialement laid, mais il ne s'était jamais trouvé beau non plus. Il était loin des grandes beautés de l'île, avec leurs cheveux bleus et leurs grands yeux clairs. Neven avait été une exception bien sûr, car beaucoup de femmes avaient envié la situation de Airaro.

Mais lui, non seulement il n'avait pas de cheveux foncés, mais en plus, le blond de sa chevelure était une bien pâle copie de ses compagnons.


Il sortit pour prendre l'air, la pluie avait cessé, et avait déposé derrière elle une délicieuse odeur d'herbe mouillée.

A vrai dire, il sentait bien qu'il y avait une personne pour qui ses cheveux blonds valaient bien ceux d'un autre. Immédiatement, il repense à Emere, qui n'avait pas cessé de le coller depuis un bon moment à présent.

Il sentit un rire amer traverser ses lèvres. Oui, il ne suffisait que d'un seul mot, un seul pas de sa part pour que l'adolescente tombe dans ses bras, et il le savait parfaitement.

Oui mais voilà, il n'avait pas envie de se marier avec elle. Elle ne semblait pourtant pas le comprendre, et lui-même se demandait parfois si ce n'était pas la meilleure des choses à faire pour lui...

2 commentaires:

  1. Sera a l'air de se sentir très proche d'Arwen j'ai l'impression, ils ont quelques moments un peu plus physiques, je me demande vraiment comment tout ça va finir, pas sûre que l'île accepte cette situation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. réponse tout à fait prochainement =D

      Supprimer