7.2.15

Episode 37: Des centimètres en plus


L'eau avait commencé à prendre une grande place dans la vie de Marina et Océane. Si la première aimait beaucoup s'allonger par terre tandis que la pluie lui tombait sur le dos, la seconde adorait attendre que d'immenses flaques d'eau se forment, avant de pouvoir sauter dedans à pieds joints.

"Youpiiii!! De l'eau! Elle est tout douce celle-ci, à côté de l'eau de la mer!
-C'est parce que l'eau de mer est salée, lui répondit sa mère."

Bien au sec à l'intérieur de la maison, Kiyo pouvait tout de même la surveiller depuis la fenêtre qui donnait sur l'extérieur. De cette façon, elle était aussi capable de donner quelques leçons d'écriture à Marina, qui n'avait aucune envie de sortir pour le moment.

"Maman, comment on écrit le mot "flaque"? "



Après ces quelques exercices, elle rangea soigneusement le calepin dans le petit bureau, et partit rejoindre ses frères.

"Alors qui veut jouer avec moi?
-Mwa! Mwa! Veux jouer avec Marina!
-Bon d'accord! Et à quoi tu veux jouer Malo?"

Il lui prit la main, et l'emmena maladroitement en direction du coffre à jouets, qui contenait divers animaux, dont quelques dinosaures. Marina lui raconta alors l'histoire de la vie de ces grandes créatures, dont lui avait parlé Alexis quelques jours plus tôt.


Océane rentra trempée de sa petite excursion, ce qui n'empêcha pas Alexis de voir que ses joues n'étaient pas mouillées de larmes.

"Allons Océane, tu pleures...?
-C'est que... Je me disais que si papy était encore avec nous, il aurait peut-être joué avec moi...
-Je comprends... Mais c'est la vie tu sais, on finit tous par partir un jour ou l'autre.
-Mais c'est tellement triste, moi je ne veux pas!
-Il continue de veiller sur nous, et il n'aimerait pas que tu sois aussi triste tu sais.
-Comment est-ce que tu peux le savoir?
-Quand il était encore avec nous, il me disait souvent qu'il ne voulait que ton bonheur! Alors tu vois, c'est qu'il ne veut pas que tu pleures!"

Il lui essuya les larmes qui coulaient encore, et la prit dans ses bras. Elle hocha timidement la tête, et se serra contre son père, se laissant tendrement consoler.


Le deuil fut difficile, mais les deux fillettes comprirent petit à petit que la vie n'était pas toujours juste, en même temps qu'elles grandissaient. Il avait fallu leur confectionner de nouveaux vêtements, à l'aide de feuilles de palmiers, mais aussi de peaux de bêtes qu'Alexis avait ramenées. Kiyo n'avait pas osé lui demander où il les avait trouvées, ne supportant toujours pas l'idée que l'on puisse tuer d'autres animaux...

Alexis était ravi de pouvoir partager sa cuisine avec Marina, ils étaient les seuls à ne trouver aucun goût au varech et aux poissons crus, ils se régalaient donc de petits pains et autre nourriture qu'ils considéraient comme normale.

"C'est tellement bon papa, merci!"

Marina était la première à s'être levée, et petit-déjeunait tranquillement.


Elle avait aussi décidé de se mettre au jardinage. Ses parents n'avaient pas forcément le temps de prendre soin des plantes, avec la maison et les enfants, et certains plants commençaient déjà à dépérir, depuis l'absence de Sacha.

"Des tomates, j'adore ça!"

Ce n'était pas parce que plus de la moitié de la famille ne se nourrissait que d'algues et de poissons, qu'elle-même et Alexis ne pouvaient pas s'offrir des fruits et des légumes!

"On se fera une petite salade, ça sera très bon..."


La deuxième à se lever était Océane. C'était maintenant à son tour de faire de longues grasses matinées, contrairement au temps de son enfance où elle se réveillait dès l'aurore.

Ce jour là, il pleuvait beaucoup, et il lui fallut traverser le balcon trempé pour se rendre à la cuisine. Ce n'était pas un problème, car cela lui permettait du même coup d'hydrater sa peau, et Kiyo avait bien insisté en lui expliquant qu'elle devait absolument mouiller régulièrement sa peau et ses écailles, si elle ne voulait pas finir toute désséchée.

Elle entendit du bruit dans la cuisine, et entra dans la pièce.

"Marina, c'est toi?"


Puis ce fut au tour de Nérée et Pacifique de se lever.

Il avait fallut construire deux nouveaux lits pour qu'ils puissent dormir, les deux berceaux n'auraient pu supporter leur poids plus longtemps!

"Aaah, soupira Nérée, j'aurai bien dormi encore un peu moi...
-Le soleil est déjà levé, maman va nous gronder si on ne se lève pas! répliqua son frère jumeau.
-C'est vrai... A quoi allons-nous jouer aujourd'hui?"

Mais Kiyo n'aurait pas eu le temps de venir vérifier qu'ils étaient bien debout ce matin, car elle était trop occupée en compagnie d'Océane.


Elle avait attendu cette dernière dans la cuisine, et lorsque le petit-déjeuner fut terminé, elle prit sa fille par la main et lui annonça:

"Et que dirais-tu qu'on aille se promener ensemble aujourd'hui?
-Oh oui, ce serait génial! s'exclama Océane qui n'en croyait pas ses oreilles. Je vais aller chercher Marina!
-Non! Non Océane... Aujourd'hui, ce sera juste toi et moi... Je veux t'emmener voir les fonds des océans. Qu'en penses-tu?
-Ma première transformation..."

Océane oublia bien vite sa soeur, et partit en compagnie de sa mère vers le bord de l'océan. C'était étrange de se dire qu'elle allait pour la première fois de sa vie perdre ses jambes, et devenir une sirène à part entière.


Tout de suite, elle fut scotchée par la beauté des profondeurs sous-marines. Tout était gai et coloré, les poissons se cachaient ou nageaient parmi les algues et les coraux, et on ne voyait absolument pas qu'au-dessus de leurs têtes, il pleuvait.

"C'est fantastique maman! J'aimerais qu'on vienne ici tous les jours!
-Mais tu le pourras Océane! L'océan est autant ta maison que la  terre..."

La jeune fille avait toujours pensé qu'il serait étrange de pouvoir respirer, voir, et même nager à l'aide d'une queue sous l'eau. Et pourtant, tout était si naturel, qu'elle avait l'impression d'avoir toujours été une sirène.

"Va donc un peu explorer les environs... lui souffla Kiyo. Moi je reste là, j'ai du varech à aller récolter!"

Et elles se séparèrent.


Kiyo se rendit dans un endroit remplit de différentes algues et varech: voir toutes ces plantes se balancer au gré des courants marins lui ouvrait presque l'appétit!

"Eh bien dis donc, c'est une vraie forêt par ici..."

Elle eu un pincement au coeur, en pensant que c'était son propre père qui lui avait indiqué l'endroit où se trouvait ce site. Si seulement elle s'y était rendue en sa compagnie... Cela leur aurait fait un beau souvenir.

Mais il n'était plus temps d'avoir des regrets, et il fallait maintenant profiter de ce moment avec Océane, qui découvrait à son tour la vie sous marine.


La jeune fille s'amusait à pourchasser les poissons (qui étaient encore trop rapides pour elle, il fallait acquérir une certaine dextérité pour nager rapidement), et elle ramassait quelques coquillages délaissés sur le sol.

"Oh, celui là est magnifique!
-Ramasse-le, tu pourras le mettre dans ta chambre!
-Bonne idée maman!"

Et elle en ramassa quelques uns, qui commençaient à lui encombrer les bras.

"On remonte? lui demanda Kiyo avec un sourire."


Marina était restée à la maison toute la journée. Elle n'avait pas eu envie de sortir, ne serait-ce que pour nager un peu dans le lac non loin de la maison. Elle se sentait un peu triste, Océane était partie sans elle, sans même lui dire au revoir...

Elle savait bien qu'elle était en incapacité totale de l'accompagner, mais tout de même! Elle aurait pu lui souhaiter une bonne journée, ou au moins lui expliquer qu'elle s'en allait...

Elle soupira et secoua la tête pour chasser toutes ces pensées qui lui encombraient l'esprit. Malo s'essayait au xylophone, et il était temps de lui donner quelques leçons, pour faire disparaître les mauvaises notes!

"Stop, stop Malo! Stop écoute-moi, je vais t'apprendre!"


Remontée à la surface depuis quelques temps, Océane n'était pas rentrée en compagnie de Kiyo. Une canne à pêche dans les mains, elle attendait que les poissons mordent, le regard fixé sur l'horizon.

L'océan était tellement vaste... Il y avait tant à voir, et tant à découvrir! Et le plus merveilleux, c'était qu'elle était capable de s'en aller d'ici, de découvrir de nouvelles choses, et pourquoi pas de nouveaux mondes? Oui, elle avait envie de partir en exploration... Elle se sentait tellement bien, tellement à l'aise sous l'eau! Elle était une sirène après tout, alors pourquoi ne le ferait-elle pas?

Pourquoi pas...? Il y avait Marina, bien entendu. Elle n'avait jamais compris pourquoi, mais il s'avérait que Marina n'avait pas reçu ce dont de pouvoir se transformer en sirène. Si elle partait, il lui faudrait laisser sa soeur jumelle derrière elle. Comment le pourrait-elle?


"Les garçons! s'écria Kiyo en entrant dans la maison. Il est temps d'aller prendre votre bain, on va passer à table après! Je vous ai ramené de quoi vous remplir l'estomac! C'est du varech, vous allez adorer!
-Chouette! s'exclama Nérée. Vite, allons prendre notre bain!"

Et les garçons coururent en direction de la salle de bains, retirant précipitamment leurs vêtements.

"Et je ne veux pas que vous inondiez la salle une fois de plus! fit Kiyo depuis la cuisine.
-Comment le sait-elle...? murmura Pacifique en contemplant le sol déjà submergé par l'eau du bain.
-Bah, on essuiera tout après, ça ira! Elle n'en saura rien!"


Marina n'avait pas voulu participer au repas organisé, elle n'avait de toute façon pas envie de manger ces algues gluantes tout droit sorties de l'océan!

Elle s'était assise sur la balançoire, prenant parfois un peu de hauteur, mais surtout, réfléchissant. Océane n'était toujours pas rentrée, elles s'étaient à peine vues de la journée... Et elle ne doutait pas qu'à son retour, elle irait certainement se coucher, trop fatiguée pour discuter.

Kiyo lui avait raconté qu'elles avaient passé leur journée à arpenter le fond de l'océan, pour ramasser quelques coquillages et quelques poissons.

Avec une certaine pointe de jalousie au fond du coeur, Marina lui avait tout de même souri, l'air de rien.


Il était bientôt l'heure de mettre tout le monde au lit, et Alexis distribuait les biberons pour Malo et Noé.

"J'ai faim papa!
-Oui tu as faim, je sais! Mais il faut le temps que ça soit prêt, qu'est-ce que tu en dis? Je ne vais pas te donner du lait froid, ça ne serait pas bon!
-Non pas bon!"

Noé était de loin le plus vorace, et lorsque le biberon tardait à venir, il lui arrivait parfois de trépigner d'impatience devant ses parents, le temps que le biberon chauffe.


"Allez hop, au lit!
-Bonne nuit maman!"

Pacifique serra sa mère dans ses bras, et elle l'embrassa avant qu'il ne rejoigne son lit.

Kiyo rassembla sa tribu, et s'assura qu'ils allaient tous bien dans leurs lits.

"Dormez bien, demain est un autre jour....
-Haha, très drôle maman! lui lança Pacifique qui rechignait toujours à se coucher de bonne heure.
-Au lit j'ai dit!"


Marina dormait toujours sur le lit du bas, mais il lui fallu du temps pour s'endormir ce soir là. Elle entendait sa soeur se retourner au dessus d'elle, avait-elle aussi du mal à trouver le sommeil?

"Océane? murmura-t-elle."

Elle ne lui répondit pas. Peut-être ne l'avait-elle pas entendue, mais elle avait peur de réveiller ses frères qui dormaient profondément.

"Océane...?"


Au-dessus Océane ne savait pas quoi répondre. Elle avait bien entendu sa soeur, mais elle avait bien remarqué sa tristesse au cours de la journée, depuis qu'elle était rentrée de son escapade... Marina lui en voulait-elle d'être partie sans elle? Mais elle n'aurait de toute façon pas pu la suivre! Ce n'était pas une sirène, elle ne pouvait pas respirer comme elle, ni nager aussi vite...

Kiyo avait voulu privilégier un instant avec elle, parce qu'elles étaient pareilles. Marina ne pouvait pas lui en vouloir pour ça...

Mais la raison pour laquelle elle n'osait pas lui répondre, c'était parce qu'elle avait toujours à l'esprit ses rêves d'évasion et d'exploration. Que dirait sa soeur si elle le lui annonçait...?


L'aube vit Alexis se lever quasiment en même temps qu'elle. Il fallait nourrir sa tribu, et préparer le petit-déjeuner, ce qui n'était pas une mince affaire. On était loin de posséder tout le mobilier et le confort de la civilisation, préparer un repas chaud demandait donc beaucoup plus de temps qu'il n'en aurait fallu dans une ville.


Les jumeaux appréciaient apporter leur aide à leur père, surtout qu'ils ne faisaient pratiquement jamais la grasse matinée: c'était un truc de filles! Ils se levaient tous les matins sur la pointe des pieds, pour ne pas réveiller Marina ou Océane, et couraient en direction d'Alexis pour demander un peu de travail. Serviables, ils n'allaient courir sur la plage qu'une fois leur besogne accomplie.


Quant à Kiyo, elle s'efforçait d'assurer l'éducation de ses derniers enfants. Elle espérait, en tout cas, qu'ils seraient bien les derniers. Non pas qu'elle n'aimait pas ses enfants, mais elle songeait toujours que c'était de la folie de leur avoir donné vie sur cette île.

"C'est bien mon chéri! Comme tu es grand maintenant, je suis fière de toi! C'est ça, bravo, tu sais marcher!!"


Marina passait tout autant de temps en compagnie des petits derniers de la famille. Parce qu'il fallait bien qu'elle se sociabilise, et que les jumeaux étaient toujours fourrés ensemble, et Océane toujours à l'océan... Elle n'avait donc pas grand-monde avec qui passer ses journées.

"Tu ne m'abandonneras pas toi, hein mon grand?
-Moi toujours zouer avec toi!
-Haha, tu es mignon!"


Cependant, un matin, Kiyo rassembla ses enfants dans le jardin, et prit une profonde inspiration.

"Les enfants... Il faut que je vous raconte une histoire. Cette histoire, c'est celle de votre grand-mère, mais c'est aussi la mienne, et la vôtre..."


8 commentaires:

  1. Rit7chie3/8/15

    Salut !!

    Ton challenge est très bien, continue comme ça !! Ne change rien :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup! Contente de te voir laisser un commentaire :)

      Supprimer
  2. Ca fait plaisir de revoir la petite famille ! Les jumelles sont magnifiques ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, elles ont de qui tenir! ;)

      Supprimer
  3. Oh ça fait plaisir de retrouver tout ce petit monde ^^

    RépondreSupprimer
  4. Ca grandit vite tout ça, dis donc.

    RépondreSupprimer
  5. Génial, les filles sont devenues super belles ! Et Océane commence à avoir des envies d'évasion comme sa tante ... On dirait que l'histoire entre les 2 sœurs se répète à la génération suivante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. elles seront encore plus belle par la suite :D

      Supprimer