21.5.14

Episode 17: Une élève dissipée


Bien souvent, c'était Kiyo qui donnait le dernier biberon de la journée à sa petite soeur Luna. Puisque ses parents dormaient encore aux aurores, elle descendait à la cuisine et lui préparait de quoi boire. Ou plutôt, il lui suffisait de s'emparer du biberon préparé par sa mère.

Cette dernière ne se levait d'ailleurs jamais trop tard. Puisque Kiyo dormait la journée, et qu'elle-même dormait la nuit, il fallait bien trouver un moment pour s'occuper de son éducation...

"Alors tu vois, là, c'est la lettre A. Tu retiens?
-Mmhm... Oui, oui maman..."

Mais après sa folle nuit dehors, Kiyo n'avait qu'une seule envie: dormir.



Ce fut avec un véritable plaisir qu'elle s'écroula dans son lit, bien au chaud. Elle n'avait que faire de ce que lui racontait sa mère, à quoi cela pouvait bien lui servir, de savoir toutes ces lettres? Elle n'en avait jamais vues nul part, mis à part dans les livres qu'elle regardait étant enfant. Et elle doutait qu'il s'agisse de quelque chose de fondamental... C'était bien plus utile de savoir pêcher, par exemple!


Clémence passait ses journées à pêcher, elle, et elle n'avait pas à faire de stupides devoirs, comme elle en donnait à sa fille. Mais Kiyo oublia bien vite tout cela, et plongea rapidement dans un profond sommeil.

Sa mère soupira et tint fermement sa canne à pêche. Elle ne semblait pas encore avoir remarqué les réticences de sa fille, mais elle s'inquiétait de savoir qu'à présent, elle pouvait aller où bon lui semblait. Il était bien sûr impossible de fermer les portes à clé, il n'y avait pas de clé ici...


Et la journée se déroula sans encombres particulières. Lorsqu'elle entendit que Kiyo était levée, elle l'appela pour continuer la leçon commencée le matin-même.

"Kiyoooo? Viens, on va terminer l'alphabet!"

Mais Kiyo était plongée dans son bain, et en entendant sa mère, elle s'affaissa complètement au fond de la baignoire. Pourvu qu'elle n'ait pas l'idée de venir la chercher ici... La fillette cherchait à retarder l'heure de la leçon le plus possible.


Clémence, qui pensait qu'elle vagabondait dans la maison, allait  réveiller Luna, avant de s'occuper de sa fille aînée.

"Coucou! Tu as bien dormi toi?
-Vi maman!
-C'est bien! Tu vas pouvoir jouer alors, il faut que j'aille m'occuper des devoirs de Kiyo...
-Kiyo pas jouer?
-Plus tard!"


Kiyo ne pouvait pas échapper à ces séances de torture, et elle fut bien obligée de se rendre dans la cuisine pour y assister.

"Très bien, alors où en étions-nous?"

Kiyo haussait les épaules, cela lui importait peu... Du moment que cette leçon se terminait rapidement. Elle ne faisait aucun effort, car elle savait que même avec toute la volonté du monde, elle n'y arriverait pas. C'était trop stupide, et puis, jamais cela ne lui servirait de lire ou écrire!


Sa mère soupira, et écourta bientôt la leçon.

"Tu devrais prendre ça plus au sérieux Kiyo, c'est important!
-Je ne vois pas pourquoi maman! A quoi ça t'a servi toi, de lire et écrire?
-Hé bien, pour aller à l'école, et...
-C'est quoi ça l'école?"

Clémence soupira à nouveau, et regarde sa fille se servir une deuxième fois des pancakes. C'est vrai que sa fille ne grandissait pas dans le même milieu qu'elle, mais...


Elle monta alors rejoindre Luna, pour lui apprendre à marcher.

"Ouiii, tu y es presque!"

Elle voyait en sa cadette une image réconfortante. Luna semblait plus encline à l'écouter, et à apprendre ce qu'elle voulait bien lui enseigner. Mais serait-ce encore le cas lorsqu'il faudrait apprendre à lire, écrire, compter? Elle ne savait pas, mais elle espérait...


Pendant ce temps-là, Kiyo sortit dehors à toutes enjambées. Elle essayait de s'éloigner le plus vite possible de la maison, de peur que sa mère ne la retienne à l'intérieur. Il faisait bon, alors il n'était pas question de rester enfermée!

Elle était sûre au fond d'elle que son père la comprenait, mais sa mère semblait avoir beaucoup plus d'autorité...

Elle s'en fichait, au fond. Elle faisait ce qui lui plaisait, et c'était parfait ainsi!


Elle s'arrêta au bord de l'eau, puis se mit à courir jusqu'à ce que la mer atteigne sa taille. Elle frissonna de plaisir, entendre le clapotis de l'eau claquer sur ses cuisses la rendait heureuse.

Elle lança de l'eau en l'air à pleines mains, comme elle s'amusait! C'était bien mieux que de rester à la maison! Il lui tardait de pouvoir emmener Luna avec elle, comme elle devait s'ennuyer seule! Mais elle ne pouvait pas l'emmener pour le moment, elle était encore trop petite...

Mais elle se promit de bientôt lui faire découvrir toutes ces merveilles.


Sur le chemin, elle rencontra également des petites lucioles jaunes, qui lui tournèrent tout autour. Elle leur courut après, les poussa  vers le haut, et, voyant qu'elles ne la quittaient pas d'une semelle, elle essaya de les attraper.

"Vous serez belles dans ma chambre! Je vous montrerai à Luna, vous verrez!"

Lorsqu'elle réussit enfin à en capturer une, elle se mit en quête de retrouver le chemin de la maison.


Luna l'attendait justement, tranquillement dans la chambre. Puisqu'elle n'avait pas le droit de toucher au tigre préféré de Kiyo, elle s'occupait d'un gros dinosaure, et répétait sans cesse qu'elle serait éleveuse de dinosaure lorsqu'elle serait grande.

"Mais ça n'existe pas ma chérie!
-Si, z'en ai vus dans la mer!"

Clémence se sentait un peu exaspérée, rien dans ce que semblaient vouloir ses deux filles n'était très raisonnable ou terre à terre.


Kiyo se glissa dans la maison sur la pointe des pieds, et monta dans la chambre.

"Coucou!! Qui c'est?!
-C'est Kiyo! T'étais promener encore?
-Oui, je me suis promenée! Je t'emmènerai dès qu'on pourra, ne t'inquiète pas!"

Luna lui sourit, puis l'imita:

"Coucou! C'est qui?!"


Kiyo était heureuse de l'avoir pour petite soeur, car elles s'entendaient toutes les deux extrêmement bien. Kiyo devenait une sorte de modèle pour sa cadette, et elle l'entraînait dans toutes sortes de drôles de combines dans le dos de leur mère. Il ne fallait surtout pas qu'elle sache, car Kiyo voyait bien qu'elle ne serait pas d'accord, ni pour ses escapades, ni pour toute autre chose qui semblait... trop sauvage. Kiyo se posait des questions, mais n'osait jamais en parler.

Elle descendit à la cuisine, mangea une part de pancakes, puis avala deux feuilles de varech que son père lui avait données avant de se coucher. Et elle fut surprise de voir combien elle préférait ça aux plats cuisinés par sa mère!!

"Trop bon!!"


Et puis le petit jour arriva bientôt. Elle se précipita dans le jardin, et monta dans la cabane que son père lui avait construire. Elle était ravie d'avoir cet abri! Sacha avait pensé qu'avec cet abri, elle resterait sagement près de la maison. Il se trompait bien sûr, mais ne le savait pas...

"Bien bien, voyons ce qui se profile à l'horizon!"

Elle sortit une petite longue vue, et observa la mer qui était plus calme que jamais.


Clémence se leva, et tout ce qu'elle vit, c'était que sa fille jouait tranquillement dans le jardin. Elle prit alors Luna dans ses bras, et la descendit à la cuisine, où elle l'installa sur sa chaise haute.

"Tu vas manger ce matin?
-Non, lait!"

La petite fille n'était toujours pas décidée à manger autre chose que le lait de sa mère, et cela devenait un véritable problème, car sa mère n'avait plus beaucoup de lait à lui offrir. Têtue, Luna renversa le bol qu'on lui avait donné, sans même y avoir goûté.

"Luna!!" s'écria sa mère en se fâchant.


"Bon Kiyo, on va se mettre au travail!
-Encore... Maman, ça ne m'intéresse pas du tout tu sais...
-C'est important, alors tu le fais, c'est tout!
-Et toi tu manges sous mon nez, c'est pas juste!
-Chut, concentre-toi maintenant. Plus tard tu me remercieras.
-Pfff!!"


Clémence retint sa fille aussi longtemps que possible, puis entreprit de faire un peu de ménage. Luna avait renversé son assiette, et il y en avait maintenant partout sur sa chaise haute.

"Vraiment... La bouillie c'est très bon, plein de vitamines!"

Elle soupira une fois de plus, elle ne se souvenait pas avoir été aussi agitée étant petite.


Sacha ne se posait pas les mêmes questions que sa femme, trop occupé à tester un jeu de bois qu'il avait fabriqué. Clémence s'approcha de lui, sur un ton de reproche:

"Tu pourrais m'aider au moins! Kiyo refuse d'apprendre ses leçons!
-Je t'avais prévenue pourtant. Tu sais, elles ne feront pas d'études ici, il n'y a pas de travail ou de...
-Ce n'est pas une raison! Je tiens à ce qu'elles soient éduquées! Et Luna qui ne veut pas manger mes bons repas... Ce n'est pas une sirène pourtant..."

Sacha haussa les épaules. Elle finirait bien par contre que ses filles ne grandissaient pas dans le même milieu qu'elle.

"Comme tu veux."


Kiyo, qui avait réussi une fois de plus à écourter la leçon sous les yeux exaspérés de sa mère, se glissait avec délices dans ses draps. Elle avait posé ses lucioles sur sa table de chevet, et elle leur dit bonne nuit avant de fermer les yeux.

Elle avait hâte de les rouvrir, pour sortir une fois de plus dans la nuit...


La maison avait été agrandie, bien qu'il n'y avait pas de quoi meubler autant d'espace, Clémence se sentait d'autant plus en sécurité.

La chambre des filles avait été déplacée en haut à  gauche, et celle des parents de l'autre côté du balcon. La cuisine se situait maintenant au rez-de-chaussée, à gauche, et son ancien emplacement abritait encore Kiwi.


Sacha vérifia que les filles dormaient profondément, et obligea Clémence à s'asseoir sur la nouvelle balançoire qu'il venait de terminer.

"Mais tu passes ton temps à fabriquer!
-Et toi tu es trop sérieuse! Lâche leur donc un peu la bride, tu verras que ça ira mieux.
-Mais...
-Je t'assure! Kiyo ne semble pas prête à accepter que tu l'assièges de leçons tous les jours... Toi-même, tu avais des vacances!"


Elle descendit de la balançoire, et fit quelques pas pour s'éloigner de la maison, songeuse.

Est-ce que Sacha avait vraiment raison, était-elle trop dure avec Kiyo? Elle ne le pensait pas bien sûr, contrairement à Kiyo, elle avait du passer des journées entières à l'école! Alors qu'est-ce que pouvait bien être une ou deux heures par jour? Absolument rien.

Elle ne pourrait ni faire d'étude, ni travailler dans un bureau d'affaires, mais n'était-ce pas les bases que de savoir lire et écrire?


Et comment Kiyo pourrait-elle lire les qu'elle avait rédigés, si elle n'avait pas appris? Et Clémence tenait bien à lui laisser cela, surtout lorsque... lorsqu'elle ne serait plus là pour lui raconter des histoires.

D'un mouvement brusque de la main, elle chassa ces pensées de son esprit, et respira l'air printanier. Quelle drôle de vie elle pouvait mener...

10 commentaires:

  1. pas facile d'éduqué ces enfants sur une ile deserte! mais si elle lui disait que c'était pour transmettre ses mémoires, Kiyo ferai un effort... espérons que ça soit plus facile avec Luna ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il faut l'espérer, mais pour le moment, 'est dur!

      Supprimer
  2. Je comprends pourquoi Clémence veut éduquer ses filles. Mais je comprends aussi l'avis de Sacha qui trouve ça inutile.
    Mais je suis quand même plus pour Clémence, il faut qu'elle persévère.

    RépondreSupprimer
  3. Kiyo et Luna sont vraiment chouwie ensemble !
    Clémence est un tout peu sévère, c'est vrai que lire et écrire est important même sur une ile mais à part ça et compter, je vois pas chose d'autre utile donc elle à tout sont temps, la ptite Kiyo :3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce sont de très bonnes soeurs ! ^^

      Supprimer
  4. C'est même pas une question de mémoire, c'est surtout que c'est la base de l'humanité, un peu, l'écriture^^ Si elle ne lui enseigne pas, ce sera perdu et sa lignée se finira avec des primates^^ Pareil pour le calcul^^
    Chapitre sympa comme d'habitude, j'ai juste remarqué que deux ou trois fois, des mots semblaient manquer (mais je me trompe peut être, j'ai peut être pas compris la phrase comme il le fallait^^")
    Kaon~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. haha, avec les primates, j'imagine bien la chose!!
      merci de ta lecture! par contre les mots manquants, je n'ai pas vu!

      Supprimer
  5. Je viens de lire tout ton challenge, franchement, il est géééééniaaaaal !

    RépondreSupprimer