7.5.14

Episode 11: A l'ancienne


Clémence dormait paisiblement sur son lit. Lorsque Sacha était parti à sa recherche, il avait fini par l'entendre hurler de peur, et avait réussi à retrouver sa trace. Il était moins une, il l'avait trouvée face à une large et grande tigresse, et un petit tigron qui sautillait gaiement près d'elle. Prenant son courage à deux mains, il l'avait attirée dans une clairière en agitant quelques buissons, avant de revenir prendre la jeune femme dans ses bras, et de retourner rapidement à la maison.

Il espérait ne plus jamais revoir ce félin.

Clémence se réveilla soudainement en sursaut.

"Le tigre!! Non!! Sacha!!"



"C'est rien, tout est terminé, tu es à la maison..."

Elle regarda tout autour d'elle, le temps de réaliser ce qui se passait. La seule chose dont elle se rappelait, c'était l'énorme visage de la tigresse qui s'approchait d'elle. Décidément, sa mémoire aimait lui jouer des tours...

"Oh Sacha, j'ai eu si peur!
-C'est fini, tu n'as plus à avoir peur! Le tigre est parti, je l'ai chassé."


Sacha lui jeta un rapide coup d'oeil pour voir si elle n'était pas blessée, puis, soulagé, il lui sourit.

"Tout va bien... Tu n'as mal nul part?
-Non, ça va... J'ai eu tellement peur!
-Je suis arrivé juste à temps... Je n'avais jamais vu de tigre par ici, c'est fou ça! Il faudra faire attention dorénavant.
-Oui..."

Sacha lui  caressa le ventre, comme pour rassurer le bébé, qui ne semblait pourtant pas affolé.


Il se remplirent l'estomac, puis se couchèrent. La journée avait une fois de plus été pleine d'émotions.

Clémence se sentait bizarre. Elle avait encore peur au fond d'elle, et il allait lui être difficile de quitter la maison en plein jour à présent...

Les heures s'écoulaient, et pendant que la nuit enveloppait l'île, un autre phénomène apparut: la neige. Sacha avait raison, on était encore bien loin du printemps. L'hiver avait seulement tardé à faire son apparition.


Le jeune homme se leva tôt, comme à son habitude, et ne fut pas surpris de voir le sol recouvert d'une couche blanche.

"La neige... C'est donc à ça qu'elle ressemble, vue d'ici. La température a chuté d'un seul coup on dirait... Il ne faudra pas traîner trop longtemps dehors."

Il se dirigea pourtant en direction de la mer. Il avait besoin de son quota d'eau salée tous les jours, qu'il fasse chaud ou froid.


Clémence, qui restait près de la maison, ne semblait plus aussi affolée par l'hiver. Cela lui rappelait plutôt de bons souvenirs!

"Quand il aura assez neigé, on pourra faire un bonhomme de neige!
-Un quoi?
-Ah c'est vrai que tu n'as jamais pu en faire! Je te montrerai, c'est super chouette et très amusant!
-Vous les humains, vous avez de drôles d'occupations..."

Il sourit. Elle ne semblait pas perturbée plus que cela par sa mésaventure de la veille, et c'était tant mieux.


C'était ce qu'il croyait, mais il n'en était pas tout à fait ainsi. A l'idée de devoir s'éloigner de la maison, la jeune femme se sentait terrifiée. Faire quelques pas à l'extérieur lui demandait déjà beaucoup d'efforts. Elle savait qu'elle avait échappé de justesse à la mort... Elle ne voulait pas que cela recommence.

"Oh lala... Mais où est-ce que j'ai atterri moi... Si Sacha n'avait pas été là..."

Mais il avait été là, et c'était sans doute le principal. Mais elle savait aussi qu'elle n'arriverait pas à s'éloigner avant un moment. Du moins, pas tant qu'elle était enceinte.


Clémence retourna à l'intérieur, puis fit à nouveau quelques pas à l'extérieur, sans doute les derniers avant un moment. Elle avait pris Gold, le petit oiseau, sur son poignet. Il semblait à présent totalement guéri, et ils ne pouvaient pas le garder prisonnier dans sa cage.

"Vole mon petit! Va vite retrouver ta famille et tes amis, tu dois leur manquer tu sais..."

A peine avait-elle cessé de parler, que l'oiseau lui jeta un regard, puis s'envola haut dans le ciel.


Entre deux plongées, Sacha venait écouter son enfant grandir.

"Tu entends quelque chose?" lui demandait à chaque fois Clémence.

Et à chaque fois, il répondait que non. Mais aujourd'hui, il entendait son coeur battre. La naissance était pour bientôt, il en était sûr et certain. Le bébé avait bien grandi, et il prenait toute la place au lit lorsque ses parents devaient se coucher.


"Mais oui, il prend toute la place le bébé! C'est pas bien, papa doit dormir tout au bord du lit maintenant, et il a peur de tomber par terre!"

Clémence se mit à rire. Elle était heureuse de voir que Sacha était comblé, et qu'il n'était pas du tout effrayé par son rôle de père.

"Tu n'as toujours pas envie de réfléchir au prénom?
-Non! Je te dis qu'on trouvera lorsqu'il arrivera, ne t'inquiète pas.
-Moi j'ai quelques idées pourtant...
-Tu m'en parleras le moment venu."

Elle hocha la tête, elle n'avait pas envie de briser cette tradition marine qui semblait lui tenir à coeur.


Un autre problème devait également être évoqué: le froid.

"De la neige, tu te rends compte!
-Haha oui, chez nous on en a tous les hivers... Enfin, ici aussi apparemment.
-Je n'en avais jamais vue d'aussi près. C'est très beau... mais très froid aussi!
-Oui, ce n'est pas au choix!
-Il faudra bien se vêtir tu sais... Et faire attention, quand le bébé arrivera, il ne faut pas qu'il ait froid...
-On lui trouvera des vêtements bien chaud."

Mais ce n'était pas ça qui occupait plus l'esprit de la jeune femme à propos du bébé.


Sacha l'embrassa, puis il sortit. Il n'avait qu'une seule crainte, qu'il fasse tellement froid que tous les lacs et toute la surface de la mer ne gèle, et qu'il ne puisse plus aller chercher de quoi se nourrir. Alors il arpentait autant que possible les fonds sous-marins, en quête de varech et de poissons, qu'il conservait soigneusement dans le garde-manger de la maison.

Il n'était pas question de mourir de faim maintenant. Le bébé allait bientôt venir, ils devaient l'un comme l'autre réunir toutes leurs forces.


Clémence sortit son calepin, et se mit à écrire pour faire passer le temps.

"Cher journal, le bébé sera bientôt là. Je suis très heureuse d'être une future maman, et comme je regrette que la mienne ne soit pas là pour me conseiller! Depuis le début de ma grossesse, je ne fais que me poser des questions, et je n'ai personne pour y répondre. Heureusement, tout s'est très bien passé jusqu'à présent. La chose qui me terrifie encore, et qui ne cesse de me hanter durant la nuit, c'est l'accouchement. J'ai peur, je ne sais pas comment cela va se passer... J'espère que tout ira bien aussi. J'espère que Sacha sera là, à ce moment."


Elle se leva et se dirigea vers la chambre, où Sacha avait construit un joli petit berceau de bois pour l'enfant. Ce n'était pas grand-chose, plusieurs lattes de bois assemblées, et des draps en guise de matelas, mais c'était le plus beau berceau du monde pour elle.

C'était idiot d'y penser, mais elle avait réussi à survivre sur cette île déserte, et elle allait bientôt être maman... Jamais elle ne l'aurait cru, si on le lui avait dit.


Assise sur son lit, elle regardait par la fenêtre. Le bébé allait naître en plein hiver, ce n'était bien entendu pas la saison rêvée pour une naissance. Surtout lorsque l'on n'a pas le chauffage... Elle posa une main sur son ventre, le bébé semblait dormir.

Elle avait hâte de le tenir dans ses bras, de le bercer, de le nourrir. Elle allait devoir l'allaiter, il n'y avait pas de biberons ici, et encore moins de lait.

"Tout ira bien mon petit... Tu verras, tu seras bien ici..." murmura-t-elle.


Elle se redressa subitement, les deux mains posées sur le ventre.

"Ah!"

Son coeur fit un bond spectaculaire dans sa poitrine, et il commença à s'emballer. Les contractions... Elle en avait déjà eues il y a quelques jours, mais elles n'avaient jamais été aussi fortes et aussi douloureuses.

Elle tenta de garder son calme, et de respirer régulièrement, mais c'était difficile, car les contractions se rapprochaient et s'amplifiaient.


Ses jambes se mirent à trembler, lorsqu'elle remarqua qu'elle était en train de perdre les eaux. C'était le moment, le bébé arrivait! Mais où était donc Sacha?! Elle regarda autour d'elle dans la pièce, par la fenêtre, mais elle ne le voyait pas. Etait-il encore en quête de nourriture?

Le visage crispé, elle entendit alors un bruit en bas dans la cuisine. Il devait être en train de ranger le poisson fraîchement pêché.

"Sachaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa!!!" l'appela-t-elle paniquée.


Il monta alors les marches quatre à quatre pour la rejoindre.

"Qu'est-ce qu'il se passe?"

Lorsqu'il l'aperçut, il compris immédiatement que le bébé était sur le point de venir au monde.

"J'ai maaaal!!
-Ça... ça va aller ne t'inquiète pas, je suis là!"

Il n'était pas plus renseigné qu'elle sur les accouchements, encore moins terrestres, mais il la prit par le bras pour l'allonger.

"Je préfèrerais être sous l'eau à combattre des requins là!" s'exclama-t-elle.


Allongée sur le lit double, Clémence essayait de se rassurer, elle n'était pas seule, Sacha était avec elle, tout allait bien se passer...

Le seul problème, c'est qu'il lui fallait accoucher à l'ancienne. Sans médecin, sans soins médicaux ou autres moyens qui pourraient atténuer la douleur... Elle allait devoir faire naître son enfant sans l'aide de personne. Pas même Sacha ne pouvait l'aider sur ce point.


Sacha, un peu inquiet car il n'avait jamais assisté à une naissance, posa la main sur le ventre de la jeune femme et tenta de la rassurer.

"Tout va bien, je suis là. Il suffit de... de laisser les choses se dérouler, et cela devrait bien se passer."

Clémence hocha la tête en signe d'acquiescement, la douleur étant grandissante.


La nuit tombait dehors, et il faisait de plus en plus sombre dans la petite pièce. Entre plusieurs gémissements, Sacha essaya de lui faire oublier sa douleur.

"Alors... Tu avais des idées de prénoms?
-Oui... Mais... Ah! Ça dépend... Si c'est une fille... ou un garçon..."

Il lui prit la main, il ne saurait jamais ce qu'elle endurait à ce moment-là, mais il pouvait tout de même lui montrer qu'il n'y était pas indifférent...


La nuit s'annonçait longue, pour l'un comme pour l'autre, car pour le moment, le bébé n'était pas décidé à montrer le bout de son nez...

C'est cette même nuit qui, bientôt, fut déchirée par les cris de Clémence qui trouvait la douleur insupportable, et qui aurait tout fait à cet instant pour se trouver dans une salle d'hôpital.

C'était cette nuit, que l'île accueillit son tout premier enfant...

19 commentaires:

  1. alors ça... ça ... c'est pas cool du tout!!!! :o!!

    è_é *boude*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. haha XD c'est moi qui décide, c'est tout :p

      Supprimer
  2. J'espère que le traumatisme de la tigresse ne va pourrir la vie à Clémence.
    J'ai hâte d'être samedi pour connaître le sexe et le nom du bébé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui promis, samedi vous saurez tout ^^

      Supprimer
  3. Wiiiii ! Je t'aime déjà, premier bébé de la nuit *^* (Il s'appellera comme ça tant qu'on saura pas son prénom, na.)
    Uhuhuhuh, pauvre Clem é.è
    Vilain tigre ! èé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. très original Bébé de la nuit, je note! ;)

      Supprimer
  4. Tiens, le gosse a survécu sans soucis. Les sims ont quand même de la chance xD
    Méchante de couper là x)
    M'enfin, au moins, on sait que ce ne sera pas le seul /o\
    Kaon~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. comment ça, ça ne sera pas le seul?
      ton commentaire est assez mystérieux... XD

      Supprimer
    2. Le seul enfant^^" Vu que tu as dit que c'était son tout premier, ça sous entend qu'il y en aura au moins un autre x)

      Supprimer
    3. aaaah! ^^ effectivement, mais comme on aura plusieurs générations ;)

      Supprimer
  5. On va le nommer Sushi ou sushiette si c'est une fille, car il/elle mangera beaucoup de poisson à l'avenir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah j'aime beaucoup aussi!! j'ai de la chance d'avoir des lecteurs avec des bonnes idées de prénoms :')

      Supprimer
  6. Je ne me demanderais absolument pourquoi de la neige sur une île visiblement tropicale où il y a des tigres *sort*
    Pauvre Clémence o_o

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. absolument pas pourquoi* espèce de méchant clavier qui oublie des mots.

      Supprimer
    2. qu'en sais-tu d'abord qu'il s'agit d'une île des tropiques :p

      Supprimer
    3. Ben euuuuh... Y a des jungles et des tigres ? ;w; *sort*

      Supprimer
    4. ça ne veut rien dire voyons! si ça se trouve, on est sur une île hors du temps :o

      Supprimer
  7. Sadique ! ce sera une fille, et tu vas l'appeler Tigrane . C'est bien Tigrane ( d'abord le roman éponyme est génial)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je dirai que tu as 50% de bonnes réponses :D

      Supprimer