18.4.14

Episode 6: Ma nouvelle demeure


L'orage n'était pas passé loin. A présent, seule la pluie continuait de déferler, tandis que le vent était complètement retombé. Clémence n'avait pas pu partir très loin, à peine s'était-elle éloignée de la côte que son bateau s'était mystérieusement retourné. Elle avait voulu rejoindre la plage à la nage, mais le courant était devenu tellement fort, qu'elle n'avait pas pu y parvenir. A force de boire la tasse, elle avait cru qu'elle allait finir par s'étouffer.

La seule chose dont elle se rappelait encore, c'était de la voix de Sacha. Il lui disait de tenir bon, qu'il allait la ramener sur la terre ferme. Évidemment, c'était facile pour lui, il pouvait respirer sous l'eau...

"Clémence? Clémence tu m'entends? Réveille toi, c'est fini! Tu es en sécurité à présent...
-Sacha...?"



La jeune femme se redressa petit à petit, les larmes aux yeux. C'était donc ici que tout allait se terminer...? Elle avait tout essayé... Et un pressentiment lui disait que c'était inutile d'essayer de fuir, même par un jour de grand soleil.

"Alors c'est vrai... On est vraiment coincé ici...
-Je suis désolé.
-J'aurais du t'écouter... Mais je voulais tellement rentrer chez moi...
-C'est ici chez toi, maintenant..."


Le jeune homme fit quelques pas en arrière, Clémence avait sans doute besoin d'être seule, pour réaliser et pour accepter son destin. Il savait que ce n'était pas chose facile. Contrairement à lui, elle n'avait pas choisi de rester coincée ici. Tandis que lui, avait délibérément agi, et s'était condamné lui-même...

"Papa, Maman... Je suis désolée, nous ne nous reverrons plus jamais... Je vous aimais tant..."

Elle fixait l'horizon, nostalgique du bon vieux temps. Quand elle était enfant, jamais elle n'aurait pu imaginer qu'elle allait se retrouver sur une île déserte, sans aucune explication. Sans se souvenir du pourquoi... Ah, elle avait eu une enfance si douce et paisible. Il n'en était plus rien à présent.


Elle soupira, elle savait bien qu'il était inutile de rester là, à se morfondre sous la pluie. Elle allait attraper froid. Mais elle en avait besoin, il fallait qu'elle se fasse à l'idée qu'elle ne partirait plus jamais d'ici. Il fallait dire adieu aux nombreux rêves qui l'accompagnaient depuis qu'elle était petite. Elle ne porterait jamais de belle robe blanche, elle n'irait jamais dans un grand hôtel luxueux en compagnie de ses parents, elle n'aurait jamais de perroquet. Son coeur se serrait lorsqu'elle pensait à ses parents et au chagrin qu'ils devaient ressentir.

Elle ne pouvait malheureusement rien faire pour eux.

"Je vous aime, ne l'oubliez pas, vous étiez les meilleurs..."


Elle se releva et marcha en direction du jardin potager qui donnait encore des fruits.

"Cet arbre a bien grandi depuis que je l'ai planté, et il me donne plein de fruits! Ils sont très bons, très doux, on dirait des pêches. Mais je ne sais pas si ça existe ici...
-Des pêches?"

Sacha ne savait évidemment pas ce dont il s'agissait, il ne mangeait que du varech et du poisson depuis son enfance. D'ailleurs, où étaient ses parents...?


"Brrr!! Qu'est-ce que j'ai froid!
-Ah bon? Moi j'aime bien le froid...
-Dans l'eau la sensation des températures n'est pas du tout la même... Ah, il me faudrait des vêtements plus chaud! Je vais à l'intérieur, rejoins-moi quand tu auras fini.
-Pas de problèmes."

Sacha se hâta en direction de leur petite cabane, il faisait vraiment de plus en plus froid! L'hiver n'allait pas tarder à arriver, il sentait que c'était la période.


"Ça y est, j'ai terminé la récolte!
-Super, il faudra peut-être faire quelques économies.
-Des économies?
-Oui, la température a bien diminué, je crois que l'hiver va approcher.
-Il y a donc un hiver ici... On ne va jamais y arriver...
-Mais si, ne t'inquiète pas! Il faudrait déjà qu'on rapporte des ressources, du bois, des bambous, pour améliorer la maison. Ça va être un peu juste sinon ici, qu'est-ce que tu en penses?"

Clémence hocha la tête. Elle ne savait pas ce qu'elle serait devenue sans Sacha...


La jeune femme prit une profonde inspiration. Ce n'était pas le moment de se décourager, à présent, elle devait se battre pour sa survie.

Malgré la pluie, un arc-en-ciel venait de fendre le ciel en deux. Etait-ce un hasard, ou un signe d'encouragement?


Les deux jeunes gens se séparèrent. Sacha partit plonger près de quelques récifs de corail, où les ressources ne devaient sûrement pas manquer.


Quant à Clémence, elle ne se sentait pas la tête à retourner tout de suite dans l'eau, après son mini-naufrage durant la tempête. Elle partit donc vers le centre de l'île, et se mit à pêcher plusieurs poissons pour faire des réserves.

"On va manger beaucoup de poisson cet hiver je crois... Mais je dois trouver comment les conserver. On n'a pas de frigo, ni d'électricité ici..."


Sacha arpentait de ci de là les profondeurs des océans. Les bateaux qui s'étaient échoués près de l'île étaient assez nombreux, et ce n'était pas difficile d'arracher quelques planches de la coque pour les ramener sur la terre ferme. Avec cela, ils allaient pouvoir agrandit et consolider la petite cabane qui leur servait d'abri!

La malédiction de cette île, il ne l'avait pas inventée... Chez les sirènes, elle existait depuis déjà des centaines d'années. En fait, les courants étaient tellement forts qu'il était impossible de s'en approcher sans risquer de s'échouer par ici... Et eux, créatures sous-marines, n'étaient pas autorisées à venir en aide aux humains qui auraient osé braver l'île maudite.


"Un trésor!!"

Sacha nagea rapidement en direction du coffre-fort. Ce qu'il contenait était merveilleux! Il y avait une ou deux pierres précieuses, ce serait parfait pour décorer un peu la maison, qui était pour le moment bien triste.

Il récolta au passage quelques feuilles de varech, avant de remonter à la surface: il s'était absenté suffisamment longtemps, Clémence allait s'inquiéter s'il ne revenait pas maintenant.


La jeune femme tentait justement de se réchauffer près du feu.

"Je commence à avoir froid moi aussi! A cause de la pluie, je suis trempée...
-Mais il ne pleut plus, on va en profiter pour se mettre au travail.
-D'accord. Mais j'ai déjà les mains bien abîmées et toutes sèches...
-Il va falloir t'habituer!
-Oui oui! Bon on y va?"


La maison fut au centre de leurs préoccupations durant de longues heures. Si la journée avait mal commencé, elle allait sans doute se terminer en beauté!

"On devrait faire un étage!
-Pourquoi? Il va falloir se fatiguer à monter les escaliers! Déjà chez moi, j'en avais et ça me fatiguait!
-C'est logique, on sera sûrement plus en sécurité en hauteur...
-Ah..."

Lorsque enfin la maison prit forme, Clémence s'écroula par terre, exténuée.

"Aaaah, j'en peux plus!
-C'est terminé de toute façon pour aujourd'hui!"


Pour se reposer, Clémence partit prendre une petite douche: elle ne sentait pas la rose depuis quelques temps...!

"Si seulement j'avais du savon, ça m'arrangerait! Mais je crois que je vais devoir me contenter de cette source..."

Source autour de laquelle ils avaient réussi à construire des petits murs, pour plus d'intimité lors de la douche de chacun.


Une fois propre et fraîche, la jeune femme pénétra à l'intérieur de sa nouvelle demeure. Elle était impressionnée, Sacha était vraiment plein de ressources! A partir de trois fois rien, ils avaient réussi à fabriquer des meubles les plus rudimentaires.

Comme ce superbe placard, fait de bois et de bambou, dans lequel ils pouvaient à présent ranger toutes leurs réserves de nourriture...

"Il fallait vraiment y penser..."

Elle se sentait tellement nulle à ses côtés, elle ne possédait aucun réflexe.


"Cher journal, ici, on progresse beaucoup. La maison est presque devenue agréable à habiter, je ne savais pas que l'on pouvait faire autant avec un morceau de bois. Sacha sait tout faire, je suis impressionnée! Je ne sais toujours pas pourquoi il est coincé ici, mais je compte bien essayer de le découvrir dans les jours à venir... Quant à moi, et bien je ne sais pas. J'ai beau essayer de me rappeler, rien n'y fait, c'est toujours le trou béant. Saurai-je un jour pourquoi j'ai échoué ici, seule, je ne sais pas. L'avenir m'en dira plus..."


La nuit tombait, et les deux amis se retrouvèrent sur la plage, non loin de la mer qui semblait descendre.

"Tu vois, ce n'était pas bien compliqué de construire une chaise!
-C'est vrai... Mais quand même, je n'y serai jamais arrivé toute seule!
-Avec un peu de pratique tu y arriveras.
-On verra, mais moi, je ne le parierai pas."


"Il va falloir qu'on fasse des provisions non?
-Avec l'hiver, c'est sûr. Ton potager ne survivra pas longtemps.
-Comment on va faire, si ce que j'ai récolté ne suffit pas?
-On verra. Et puis on a du poisson à volonté!
-Je me demande si les poissons survivent à l'eau froide...
-Bien sûr. Je suis toujours vivant, tu le vois bien!"


Sacha éternua avant de poursuivre:

"J'ai quand même un peu froid...
-Viens... Il paraît que la chaleur humaine réchauffe.
-Il paraît. Je n'avais jamais rencontré d'humain avant toi... Enfin, si, mais c'est compliqué...
-Raconte-moi pourquoi tu es coincé ici.
-C'est... Je ne sais pas si je peux...
-Pourquoi? Tu as fait quelque chose de grave?
-En quelque sorte.
-Tu es tout bleu, tu ferais mieux de rentrer te coucher..."

Sacha hocha la tête, puis il partit se coucher.


Perplexe, Clémence se grilla une tranche de poisson. Cette journée avait été  bien étrange, elle ne savait pas quoi en penser. Peut-être y verrait-elle plus clair le lendemain? C'était inutile de s'acharner dessus ce soir.

Pourtant, elle était curieuse... Sacha aimait cultiver le mystère autour de son origine. Mais s'ils étaient condamnés à vivre ensemble jusqu'à leur mort, alors ne valait-il mieux pas tout savoir l'un de l'autre?


Fatiguée par cette journée de folie, la jeune femme se dirigea vers son sac de couchage. Ce n'était pas encore le grand luxe, mais elle était bien contente de pouvoir s'y loger en fin de journée... Elle espérait que la journée suivante, ainsi que toutes les autres, seraient plus calmes.

"Bonne nuit Sacha."

Mais son compagnon dormait déjà à points fermés. Il semblait frigorifié, elle espérait qu'il parviendrait à se réchauffer durant la nuit...


Mais la nuit ne fit pas grimper la température, bien au contraire. Une terrible nouvelle s'ouvrit devant les yeux de Clémence:

"Oh non!! Mes plantes! Mes petites plantes chéries! Mais qu'est-ce qu'on va devenir sans vous!"

Tout avait gelé, aussi bien les plantes que les fruits qui y étaient encore accrochés. Le moment était venu de vivre sur ses réserves...


"Sacha c'est horrible! Les plantes!
-C'est normal, l'hiver arrive, je te l'ai dit...
-Mais, si tôt! Je ne pensais pas que ça arriverait aussi vite.
-On a de quoi se nourrir pour le moment, ne t'inquiète pas."

Pour se détendre, ils se mirent à jouer à un petit jeu qui avait toujours intrigué Sacha: il paraît que les humains y jouent souvent, mais personne ne lui avait jamais appris à jouer.

"Encore gagné! C'est pas si dur que ça en fait!
-Pfff!"


"Ha ha... tu me fais bien rire, tu es mauvaise perdante en fait!
-Moi?! Pas du tout...! Tu as triché, j'en suis sûre...
-Je ne triche jamais! Si j'avais voulu, je t'aurai laissé gagner...
-Pourquoi tu aurais fait ça?
-Parce que je t'aime bien."


Clémence se posa un moment dans ce qu'elle avait appelé leur salon. Il pleuvait à grosses gouttes dehors, les plantes étaient gelées... Qu'allait-elle pouvoir faire de sa journée? Il fallait qu'elle mette son plan à exécution. Il fallait qu'elle fasse cracher le morceau à Sacha! Oui, elle allait faire ça. Et elle ne le lâcherait pas!

"Prépare toi Sacha, j'arrive..."

18 commentaires:

  1. Pauvre Sacha, face à Clémence il n'a aucune chance... Jolie maison !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu crois? il a peut-être plus de ressources que ça ^^

      Supprimer
  2. Ce serait bien que l'on sache au prochain épisode les dessous de son affaire mais ce ne sera pas si simple, n'est ce pas^^
    J'aime beaucoup la maison^^ J'adore ton histoire^^
    Kaon~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça dépend si tu parles de l'affaire Sacha ou Clémence!

      Supprimer
  3. J'ai trop hâte de savoir ce qui se passe "vraiment" sur l'île! ^^
    La maison est jolie! ^w^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour la maison, c'est pas facile d'agencer tout ça!

      Supprimer
  4. La maison est superbe !
    Pauvre Clémence, elle est condamné à passer sa vie sur l'île.
    Le mystère autour de Sacha s’épaissit de plus en plus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais elle a l'air cool cette île :p

      Supprimer
  5. Woooh, tout se complexe O.O
    La maison est cro jouliiiiie !

    RépondreSupprimer
  6. ohhh un début de romance! trop cool :3 !
    j'ai trop envie de savoir pourquoi il est venue s'exiler le beau sacha...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il est à moi Sacha, ça suffit!! :D

      Supprimer
  7. Oh un schtroumpf sirène ! Il est plein de ressources et de mystères ce Sacha pourvu qu'on en sache bientôt un peu plus. Et puis comme ça Clémence et lui pourront passer à la vitesse supérieure. Parce que le coup de la chaleur humain, hein, c'est un classique mais tellement efficace !
    Je rejoins les commentaires du dessus, la maison est superbe et très crédible O.O

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ben c'est vrai, quand il fait froid il faut se serrer pour pas mourir de froid, c'est pas classique du tout! ;)

      merci pour la maison!

      Supprimer
  8. Elle est belle la maison en effet !
    J'ai hâte de savoir ce qui lui est arrivé niehehehehe :3

    RépondreSupprimer
  9. Salut Nat !
    Juste pour te dire que j'ai commencé ton histoire (après avoir vu ta liste sur les naufragés) et j'aime beaucoup.
    La maison a bien changé depuis le début !
    Allez je continue :)

    RépondreSupprimer