12.4.14

Episode 4: Une drôle de rencontre

Alors que Clémence parcourait à nouveaux les fonds-marins à la recherche de nouveaux poissons, elle fit une drôle de rencontre...

"Dites-moi que je rêve..."

Devant elle, une femme avec une queue de poisson semblait regarder autour d'elle. Il y avait une sirène sous ses yeux, non elle ne rêvait pas! Le cœur battant, elle s'approcha d'elle et tenta d'attirer son attention.




Mais comment appeler quelqu'un lorsque l'on se trouve sous l'eau? Il lui était impossible de parler à cause de son masque à oxygène. Elle nagea aussi vite que possible dans sa direction, puis fit de grands geste à l'aide de ses bras pour la retenir.

Tant de questions lui passaient par la tête! Les sirènes existent donc réellement?! Où habitait-elle? Y-en-avait-il d'autres par ici? Pouvaient-elles l'aider à retrouver la civilisation humaine? Tous les espoirs de la jeune femme la submergèrent tout à coup. Elle n'était pas seule, non!

Mais la sirène lui jeta un regard dédaigneux, puis lui tourna brusquement le dos, avant de s'enfuir vers la large.

"Blblbl!" s'écria Clémence pour la retenir. Mais il était trop tard.


Mais près des algues et du varech qui avait poussé, une autre sirène se trouvait là: celle-ci arborait une couleur rouge sang, et ne semblait pas prête à s'en aller. Il s'agissait d'ailleurs d'un homme. La jeune femme se dirigea alors vers lui, bien décidée à ce que lui ne lui glisse pas entre les doigts.

Elle ne sut d'abord pas comment l'aborder, puis elle décida d'y aller franchement: l'attrapa par le bras et s'y agrippa fermement.


Il sursauta et lui fit volte face: il ne sut pas comment réagir, d'où pouvait bien provenir cette humaine...? Il n'en avait jamais vues par ici.

"Que faites-vous ici? Vous ne devriez pas rester dans les parages, cette île est dangereuse..."

A la fois intriguée et impatiente de lui raconter son histoire, Clémence prêta à peine attention à ses paroles, et se contenta de larges mouvements de bras dans l'eau. Il lui était impossible de parler ici, elle devait le lui faire comprendre!


"Je vois... Vous ne pouvez pas parler ici hein. Retournez chez vous, ça vaut mieux... Vous serez en sécurité. Alors qu'ici..."

De grosses bulles d'air s'échappèrent de la bouche de la jeune femme: elle ne pouvait justement pas rentrer chez elle! Et ce n'était pas dans son petit campement qu'elle serait en sécurité. Elle avait toujours peur de voir surgir une bête féroce, qui ne demanderait qu'à la dévorer pour son déjeuner.

Elle leva l'index en direction de la surface. Le jeune homme hésita, on lui avait tant parlé des humains et de leurs égoïsme. Mais en voyant la sirène qui s'enfuyait derrière cette étrangère, il soupira, avant d'accepter de remonter à la surface.


Clémence rejoignait déjà la berge, et l'homme poisson comprit qu'elle avait besoin de retrouver la terre ferme, il devait donc la suivre.

"Elle aurait au moins pu me demander mon avis... Ah, ces humains, tous les mêmes."

Il nagea alors énergiquement dans sa direction, après tout, il n'avait rien à faire d'autre... Et plus rien à perdre, à présent.


La jeune femme sentait son coeur battre à toute allure dans sa poitrine. La sirène l'avait suivie!! Elle était tellement heureuse qu'il ne s'enfuit pas comme l'autre. Mais qu'allait-elle lui dire? Par où commencer? Elle avait tant de chose à raconter, à demander, mais il fallait avant tout commencer par le plus important!

Elle sursauta et se frotta les yeux lorsqu'elle vit que la queue de poisson du jeune homme avait disparu, laissant place à deux jambes écaillées. C'était de plus en plus bizarre... Il s'approcha, et elle fit quelques pas à son tour.


"Je... Je m'appelle Clémence, et je me suis échouée sur cette plage, je ne sais pas comment! Il faut absolument que vous m'aidiez à rentrer chez moi, je vous en prie! Ma famille doit s'inquiéter, vous devez sûrement savoir ce que c'est, une famille! Ah et vous être une sirène! Mais comment est-ce que...
-Un triton.
-Pardon?
-Les sirènes, ce sont les femelles... Ces humains, il faut tout leur expliquer."

Clémence commençait déjà à s'emmêler les pinceaux. C'était mal parti pour se faire comprendre, mais il fallait persévérer!


"Et donc, vous êtes un triton alors! Une sorte de mi-homme, mi-poisson...
-C'est ça.
-Mais je ne comprends pas, votre queue a disparu lorsque vous êtes venu sur la terre ferme! Je ne savais pas que c'était possible ça!
-Il y a beaucoup de choses que vous ignorez à notre sujet, vous les humains..."

La jeune femme savait qu'elle devait paraître terriblement malpolie, mais elle ne pouvait s'empêcher de fixer des yeux les jambes écaillées du triton.


Le jeune homme lui laissa à peine le temps de poursuivre qu'il prit à son tour la parole:

"Vous ne devriez pas rester ici, il fait beaucoup trop chaud, vous ne devez pas être habituée à une telle chaleur.
-C'est vrai, mais comme je vous le disais, j'ai besoin de votre aide pour rentrer chez moi! Je ne sais absolument pas où nous sommes!"


"Vous voyez, j'étais partie pour faire une croisière au soleil, et tout à coup, je me suis retrouvée ici, sur cette île déserte en plein soleil! J'aime le soleil hein, ne vous méprenez pas! Mais j'aimerais retrouver ma famille aussi, la civilisation, la télévision, vous voyez, ce genre de choses.
-La téléquoi?
-La télévision... Je vois, vous ne devez pas avoir ça sous l'océan."


"Vous voyez, on a aussi des ordinateurs chez nous! Ça nous permet de communiquer entre nous même si on n'habite pas dans la même maison, ou dans le même pays! C'est génial non?
-Comme les coquilles de conques.
-Les quoi?
-Va falloir vous habituer à vivre ici... Je ne peux pas vous ramener chez vous.
-Quoi?!
-Parce que vous imaginez que je connais la Terre entière? Vous êtes complètement folle! De toute façon, tout ceux qui ont atterri ici ne sont jamais repartis.
-Ah oui, alors pourquoi je n'ai vu personne depuis mon arrivée?!"


Vexée, Clémence lui tourna le dos et partit travailler dans son potager. Mais pour qui se prenait-il, ce poisson! Il pourrait au moins lui montrer un peu d'amitié, après tout elle avait été seule durant des jours et des jours! Pourquoi ne s'était-il pas manifesté avant?

Et pourquoi l'avait-il suivie, alors que l'autre sirène l'avait fuie? Pourquoi avait-il dit que personne n'avait pu s'échapper de cette île...? Etaient-ils morts? De faim? Ou bien... Les avait-on tués?

"C'est pas avec ça que vous allez survivre." broncha-t-il près d'elle.


"Oh ça va hein!! Je survis depuis des jours et des jours toute seule, alors c'est pas vous qui allez m'apprendre ce que je dois faire!
-Hé, moi je dis ça pour vous aider! Si vous voulez mourir dans deux jours, tant mieux c'est votre souci!
-Je ne mourrai pas, j'ai fait des provisions! Si vous ne voulez pas me ramener chez moi, alors rentrez chez vous!
-Je ne peux pas, je suis coincé ici moi aussi."

Mais Clémence ne l'écoutait déjà plus, et tenait à rester aussi loin que possible de cet étranger à écailles.


Le jeune homme fit le tour du campement de la jeune infortunée, ce qui fut rapidement fait. Non décidément, elle ne survivrait pas bien longtemps avec son petit feu de bois, son sac de couchage et ses tomates. Il était sûr et certain qu'elle n'avait de réserves que pour deux ou trois jours tout au plus. Et ce qu'il savait également, c'était que l'hiver revenait tous les ans... Si elle n'améliorait pas rapidement son environnement, elle allait y passer.


"Mais de quel droit ose-t-il!! Comme si je ne savais pas ce que je faisais! Pfff... En même temps, je viens de la ville moi! J'ai grandi avec la télé, et alors! Au lieu de me critiquer, il n'a qu'à m'aider... Et puis... Je peux survivre sans lui, non? Je l'ai fait jusqu'à présent..."

Enervée par ses paroles, Clémence essayait de se calmer sous la douche. Elle ne savait pas trop quoi penser... Arriverait-elle vraiment à s'en sortir seule? Elle avait été à deux doigts de s'effondrer à plusieurs reprises. Un peu de soutien ne lui ferait sûrement pas de mal.


"Euh... Vous faites quoi là?
-Je me fais cuire du poisson... J'ai toujours voulu savoir ce que ça faisait de manger du poisson cuit.
-Ah oui, le feu en dessous de la mer... C'est pas terrible.
-Exact."

Clémence prit une longue inspiration et poursuivit.

"Désolée pour tout à l'heure. Je suis sur les nerfs, je suis ici depuis si longtemps... Je crois que j'ai perdu tout espoir de pouvoir rentrer chez moi."


"Je vois... Mais si vous voulez mon avis, abandonnez l'idée de partir d'ici un jour.
-Pourquoi ça?
-Cette île, on l'appelle l'île maudite.
-L'île maudite?
-Ouais, enfin chez nous... C'est ici qu'on envoie les sirènes qui ne sont plus dignes de vivre en bas.
-Vous n'êtes pas digne de retourner chez vous? Pourquoi?
-Vous êtes bien curieuse..."


"Désolée! Ça fait tellement longtemps que je suis seule... Je commençais à perdre la tête moi.
-Je vois. On fait, je m'appelle Sacha.
-Enchantée... On peut se tutoyer? Enfin, si vous décidez de rester ici..."

Sacha hocha la tête, c'était inutile de se prendre la tête avec cette jeune femme, surtout s'ils devaient cohabiter ensemble. Il soupira. Il était à présent coincé ici, tout comme elle l'était... Sauf que lui savait pourquoi les siens avaient décidé de l'abandonner ici.


Clémence se retira dans un coin de l'île, et sortit un carnet de poche, ainsi qu'un crayon qu'elle avait pu sauver du naufrage. Elle avait décidé d'écrire une sorte de journal intime, si elle ne s'en sortait pas, peut-être quelqu'un trouverait-il son journal et connaîtrait son histoire. Que sa vie ne soit pas vaine au moins...

"Cher journal, aujourd'hui, j'ai rencontré quelqu'un de vraiment étrange... Un triton, qui semble lui aussi coincé sur cette île, sauf que je n'ai pas compris pourquoi, car il peut nager. Il faut que j'essaie de tirer ça au clair..."


Pendant ce temps-là, Sacha partit plonger un peu au large, même s'il ne pouvait pas s'éloigner trop de la côte. Lui aussi était prisonnier de l'île maudite...


"Pourquoi tu vas sans cesse te baigner?
-Parce que j'ai besoin d'eau pour ne pas me dessécher. Mon corps est composé à 90% d'eau, et comme il fait très chaud ici... Je ne survivrai pas bien longtemps si je n'allai pas me baigner régulièrement.
-Ah, je vois.
-Au fait, je t'ai trouvé de nouveaux vêtements.
-Quoi ils ne sont pas bien les miens?
-C'est-à-dire que tu seras plus à l'aise dans ceux là.
-Bon, ok... Retourne toi alors!!"


Clémence se changea rapidement, puis se présenta à nouveau devant son nouveau compagnon d'infortune.

"Alors, ça me va bien?
-Très bien! Même si la mode des cavernes est dépassée depuis longtemps, chez nous c'est les coquilles saint-jacques qui sont tendance...
-Ben on n'est pas là pour prendre des vacances, tant pis!"


Le soleil se couchait petit à petit sur cette drôle de journée. Clémence avait appris deux ou trois choses sur cette île, et elle avait davantage confiance en l'avenir maintenant qu'elle n'était plus seule. Mais ce n'était malheureusement pas le cas de Sacha, qui regardait l'horizon avec beaucoup de chagrin sur le visage.

"Adieu... Nous ne nous reverrons plus jamais... Tout ça à cause de ... de... Je suis vraiment un looser..."

20 commentaires:

  1. ooohhhh! un triton <3! pourquoi ma jayne ne l'a pas rencontré??? :D ah oui, il est coincé parce qu'il n'est pas digne... mais on s'en fou! il a l'air canon! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. parce que il est à moi Sacha, et pas à toi è__é

      ouais je l'aime aussi!!

      Supprimer
    2. Oh ! c'est pas juste! façon... j'ai une autre fin intéressante pour Jayne... :3

      Supprimer
  2. Elle a rencontré un triton! Elle a rencontré un triton!!!!
    Qu'est-ce qu'il a donc fait pour être coincé sur l'île? Hmhm... En tout cas l'est beau! *O*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. héhé...! on le saura bientôt ^^

      Supprimer
  3. Pourquoi diable Sacha est-il lui aussi coincé ? "A cause de..." Nat, je vais t'égorger à la longue. Dire que Clem pense encore à la TV dans sa situation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oups, désolée, mais faut bien un peu suspens!

      Supprimer
  4. Ouuh, mystérieux tout ça! J'ai hâte d'en savoir plus sur cette histoire d'île maudite...

    RépondreSupprimer
  5. Elle n'est donc pas seul "sur" (ou plutôt "sous") cette île ?
    Il a l'air pas mal Sacha. Et puis, ce qui est bien c'est qu'il n'a pas le visage par défaut des sims créé par le jeu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. héhé normal, c'est moi qui l'ai créé!

      Supprimer
  6. Ah, c'est cool qu'elle ne soit pas toute seule sur cette île /o\ Il est intrigant le Sacha, j'ai hâte qu'on en sache plus sur lui! o/ Et puis, il est bien amené, beau travail! o/
    Kaon~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci! oui, la voilà avec un peu de compagnie, ça va changer!

      Supprimer
  7. Pleins de choses intéressantes dans cet épisode.
    J'espérais qu'on est quelques réponses ou début de réponses et non. C'est même pire, l'arrivée de Sasha pose encore plus de questions ! T'es sadique :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le suspens doit durer jusqu'à la fin de l'aventure, il va falloir patienter ^^

      Supprimer
  8. Waaaaaaaaaaaaah pleins de suspense ! J'ai du retard moi !
    C'est super intrigant O.O

    RépondreSupprimer
  9. angelapink23/6/14

    Oh ben qu'est ce qu'il a fait lui ?

    RépondreSupprimer
  10. Je viens de commencer à lire ton legacy, et franchement, il est trop bien !! Très bien écrit, du suspens... La recette idéale pour faire accrocher les lecteurs quoi ;)

    RépondreSupprimer
  11. Sarah_00917/10/14

    Sacha est bowww ...

    RépondreSupprimer
  12. Mais le corps des humains il est pas aussi composé à 90% d'eau ? Mais ouah, un triton ! C'est sympa tout ça ! Ils vont faire des bébés sardines ? ^^

    RépondreSupprimer